Lali

25 novembre 2012

À voix basse 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

samedi matin

ton visage est toujours dans mes yeux
ton corps a déjà disparu
tout le long du parc portuaire
le fleuve soigne sa plissure verdâtre
j’ai le visage fissuré
par le souffle du vent d’automne
au bout de mes doigts
inscrit en chiffres gras
ton numéro de téléphone tourne
sans raison
je l’ai déchiqueté
jetant dans l’eau qui coule
tout plaisir de te revoir

à contre-courant
les liaisons refusées
poignée de confettis

Maurice Cadet, À voix basse

*choix de la lectrice de Joshua Reynolds Gwatkin

L’école des poètes 10

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 20:01

Quand un matin

Quand un matin notre maîtresse
Dit au terrible garnement
– Je suis belle, à quel temps est-ce?
L’écolier, sans ménagement,
rétorqua d,une voix cruelle :
– C’est du passé, Mademoiselle!

Daniel Bruguès
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour la lectrice de Maud Tousey Fangel

L’école des poètes 9

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 18:01

La poésie de juin

Je n’oublierai jamais la poésie de juin
sous les hauts tilleuls de l’école

Les moustaches du chat
sur l’hémistiche de Char

Le vent qui décoiffait la rime
se perdant sur le toit

Au-dessus de la haie des lauriers-palmes
le clocher de l’église attentif à nos âmes.

Et le cadran solaire
corrigeant les fautes de temps

Je n’oublierai jamais la poésie de juin
la poésie sous les tilleuls
ce n’était pas de la tisane…

Joël Sadeler, L’école des poètes

*pour le lecteur de Lisi Martin

L’école des poètes 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 16:01

Je caresse la mappemonde

Je caresse la mappemonde
Jusqu’à ce que sous mes longs doigts
Naissent des montagnes, des bois,
Et je me mouille en eau profonde
Des fleuves, et je fonce avec eux
Vers l’océan vertigineux
Débordant de partout mes yeux
Dans la fougue d’un autre monde.

Jules Supervielle
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

9pour le lecteur de James Ormsbee Chapin

L’école des poètes 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 14:01

Par un point situé sur un plan…

Par un point situé sur un plan
On ne peut faire passer qu’une perpendiculaire à ce plan
On dit ça…
Mais par tous les points de mon plan à moi
On peut faire passer tous les hommes, tous les animaux de la terre
Alors votre perpendiculaire me fait rire.
Et pas seulement les hommes et les bêtes
Mais encore beaucoup de choses
Des cailloux
Des fleurs
Des nuages
Mon père et ma mère
Un bateau à voiles
Un tuyau de poêle
Et si cela me plaît
Quatre cents millions de perpendiculaires.

Robert Desnos
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour les personnages de Shinya Okayama

L’école des poètes 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 12:01

Je primevère

Je primevère
Tu pâquerettes
Il été
Elle bouton d’or
Nous feuilles d’automne
Vous bourrasques et grêlons
Ils ou elles glaçont
À tous les temps
Sur tous les tons
Le Bescherelle
Des conjusaisons

Marilyse Leroux
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour la lectrice de Frank Gardner

L’école des poètes 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 10:01

Un enfant veut répondre

Un enfant veut répondre
Il a levé le doigt
Dans une vieille école
Qui n’existe plus

La neige a fondu sous les bancs
Il fait chaud comme à l’écurie
Et l’instituteur
A souligné tous les verbes à la craie bleue

L’enfant qui veut répondre
A fait claquer ses doigts
Tachés d’encre violette
Dans une vieille école
Qui n’existe plus

Paul Vincensini
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour les jeunes lecteurs d’Heinrich Linde-Walther

En vos mots 294

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

Il y a toujours beaucoup de bonheur à publier dimanche après dimanche vos textes inspirés par la toile précédente, comme je viens tout juste de le faire.

Il y a toujours beaucoup de joie quand, après avoir fait le tour d’une partie de ma galerie, j’ai enfin faix mon choix parmi toutes les scènes livresques qui s’y trouvent.

Il y a toujours un immense sourire sur mon visage au moment de l’accrochage. Comme en ce moment. Alors qu’une illustration signée Mai S. Kemble vous est offerte. Juste à vous, envosmotistes réguliers, ponctuels ou de passage. Pour que vous la fassiez vivre. À votre manière et en vos mots.

Comme d’habitude, les commentaires seront validés dans sept jours et pas avant.

D’ici là, bon dimanche à tous!

L’école des poètes 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 6:01

Feuilles perforées

Feuilles perforées
quadrillées
spiralées
prêtes à peindre
Entre toutes ces feuilles
qui tournent
tant de visages
nouveaux
à déplier

Marilyn Leroux
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour la lectrice de Glenda Brown

L’école des poètes 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 4:01

Dans la classe

Dans la classe bruissent les mots
Langage qui cherche à vivre
Villages où l’histoire ne finit pas

Le temps n’est plus l’ombre de la mort
Les rivières n’ont plus de sources

Elles coulent vers les mers immenses des songes.

Georges Jean
(extrait de L’école des poètes de Joël Sadeler)

*pour la lectrice de Sergey Marchennikov

Page suivante »