Lali

11 octobre 2012

Quelques jours avec Pierre M. 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

À ce toi en moi

Qui es-tu qui en moi es ce toi qui est moi?
Qui en toi est un peu de ce moi qui te voit?
Qui vois-tu en ce toi qui est moi bien plus que toi
Que ce moi qui en moi se voit
Comme un toi vivant de ce moi qui est nous?
Qui sommes-nous
Quand nos moi se regardent comme deux toi
À saveur d’un moi?
Suis-je un moi plus moi sans le toi qui est toi?

Pierre Morency, Amouraska

*choix de la lectrice de Daryl Zang

Un grand-père tombé du ciel

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 20:27

C’est par Un grand-père tombé du ciel que tout a commencé pour Yaël Hassan. C’est en effet ce roman, son premier, et le succès qu’il n’a cessé de connaître depuis, accumulant les réimpressions, qui ont décidé de l’avenir de celle qui a dû abandonner une carrière dans le tourisme après un accident qui l’a immobilisée pendant de longs mois.

Ce grand-père dont il est question tombe presque littéralement du ciel. C’est en effet des États-Unis qu’arrive Alex Katz après des années de silence. Pour un long séjour, semble-t-il. Mais le vieil homme est bourru. Il en a gros sur le cœur et il n’a pas encore vraiment pardonné à sa fille d’avoir quitté sa famille pour un Français. Mais qu’à cela ne tienne, Leah est bien décidé à conquérir ce grand-père dont sa mère ne lui a jamais parlé, même s’il est difficile à vivre.

Chacun des deux va donc apprendre à vivre avec l’autre. Même s’il faut pour la petite passer outre le fait qu’elle est sans cesse rabrouée par ce vieil homme dont elle voudrait tant se faire aimer. Même s’il faut pour cet homme blessé plus d’une fois dans sa vie admettre qu’il peut parler de ce qu’il a vécu. De cette autre Leah qu’il a tant aimée. D’une guerre qui la lui a enlevée. De l’océan qu’il a franchi pour laisser au-delà de celle-ci le souvenir des êtres qu’il a perdus.

Leah et Alex avaient besoin l’un de l’autre. Ils ne le savaient peut-être pas avant de se connaître. Et c’est ce qui est tellement émouvant dans ce roman si juste et empreint de tendresse.

Yaël Hassan avait su m’émouvoir par d’autres livres qu’elle a publiés par la suite. Je suis heureuse d’avoir enfin lu son premier roman.

Titre pour le Défi Premier Roman

Un peu d’été, un peu d’automne

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:48

C’est un mélange de deux saisons que vous aurez la chance de croiser au hasard des allées du Jardin botanique. Et ce n’est pas tout!

Dès les grilles franchies

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 11:38

Dès les grilles du Jardin botanique de Montréal franchies, c’est une explosion de violets du plus pâle au plus foncé qui vous attend. Bonheur.

Ce que mots vous inspirent 773

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

La Liberté est cette mer qu’aucun désert ne peut tarir. (Christine Doucet)

*toile de Margot Peet