Lali

6 octobre 2012

Émaux et camées 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Premier sourire du printemps

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l’amandier.

La nature au lit se repose;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges,
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l’oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d’argent du muguet.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’avril tournant la tête,
Il dit : « Printemps, tu peux venir! »

Théophile Gautier, Émaux et camées

*choix de la lectrice de Georges d’Espagnat

Annette Brouillette

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:36

Annette Brouillette a toujours plein d’idées. Elle est fantaisiste et amusante, et elle adore faire plaisir aux membres de son entourage. Mais Annette ne termine jamais ce qu’elle commence. Ni la décoration de sa chambre, ni les recettes de cuisine qu’elle invente, ni les costumes d’Halloween qu’elle coud pour ses amis. Rien. Elle ne termine jamais rien.

Ses amis l’aiment ainsi. Mais ce sont ses amis. Or, devra-t-elle un jour apprendre à aller jusqu’au bout de ce qu’elle entreprend? C’est la question que sous-tend cet album destiné aux premiers lecteurs. Un texte de France Hallé qui va faire sourire petits et grands et des illustrations de Fil et Julie qui sont tout simplement irrésistibles!

Mais où est donc le puits?

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:13

Je ne l’ai pas vu. Et elle non plus, semble-t-il.

Anecdotes de libraire 75

Filed under: Anecdotes de libraire,Couleurs et textures — Lali @ 10:30

J’étais dans la section 841.914 de la Grande Bibliothèque quand j’ai été happée par mon ancienne vie de libraire. Et pourtant, c’est une profession que je ne pratique plus depuis presque sept ans, sauf lors de certains écarts, le temps d’un conseil sur un livre, d’une anecdote autour d’une maison d’édition ou quand je fais la découverte d’un auteur. Rien de bien grave, quoi.

J’étais donc dans la section 841.914 quand sont apparues deux pièces de théâtre de Normand Chaurette. Du théâtre dans le rayon poésie? Pas étonnant qu’on ne retrouve plus certains livres… Le temps de trouver une préposée qui faisait du rangement à qui j’ai confié les livres, et ceux-ci retrouvaient leur section : la 842.914.

« Deux qu’on ne cherchera plus! », m’a-t-elle dit avec un grand sourire. Mais combien de livres mal rangés ou dissimulés derrière d’autres pour un qui retrouve sa place? Je n’ose pas y penser. Je sais juste que je n’ai pas pu laisser les livres de mon ami Normand dans le rayon poésie. Même s’il aime énormément les sonnets de Shakespeare.

*illustration de Fernando Vicente