Lali

26 septembre 2012

Le jour autrement 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Le cœur examine chaque fissure
chaque trait
la lumière déplore l’infime frontière
entre jour et nuit

Les défenses s’effondrent
signent le glissement
en soi
une barque s’enlise

Le végétal tapisse les repères

En posture du lotus
la liberté retrouve son noyau
un second souffle
l’inconnu

France Boucher, Le jour autrement

*choix de la lectrice de Wyndham Lewis

L’histoire de Paa

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:18

Quel joli livre que Baobonbon, destiné aux petits, qui traite à la fois d’entraide et du fait que tout travail mérite salaire. L’histoire imaginée et illustrée par Satomi Ichikawa se déroule au cœur de l’Afrique, au pays des gazelles et des baobabs. Paa, dont le prénom signifie « gazelle », doit parcourir des kilomètres à pied afin de se rendre au marché dans le but d’y vendre des bananes. Le fruit de sa vente servira à acheter du sel, de l’huile, du café, du savon et des allumettes. Mais il y a tant de tentations et de distractions sur sa route que Paa prend beaucoup de retard, et encore plus quand il décide d’aider un baobab assoiffé en compagnie d’autres enfants qu’il récompensera en leur offrant des bananes. Mais c’est sans compter sur la filouterie des babouins du coin qui laisseront derrières eux les pelures, traces de leur larcin…

Mais que faire maintenant? Rentrer bredouille? Le baobab saura remercier Paa de belle manière. Un bien joli conte que ce Baobonbon.

Le fleuriste de la rue Jean-Talon

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:45

Une devanture aussi kitsch méritait bien quelques photos, car on ne voit pas ce genre d’étalage tous les jours!

Un ou plusieurs appartements à louer?

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali,Vraiment pas sérieux — Lali @ 10:38

Et sont-ils vraiment « rénouvelles » ou juste rénovés? Faudrait savoir!

Ce que mots vous inspirent 762

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Un livre est comme un jardin que l’on porte dans sa poche. (Gladys Taber)

*toile de Carl von Marr