Lali

4 août 2012

Les vers d’Adonis 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Rends-moi comme je désire
Comme j’étais, vagues
Chacune de mes veines
Est navire d’amour
Ne crois pas
Je n’ai jamais dit :
J’ai la nostalgie du rivage

Adonis, La forêt de l’amour en nous

*choix de la lectrice de Mary Jane Ansell

Un piano sur son dos

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:30

Qui aime les albums qui vous emportent dans des mondes presque parallèles parce qu’ils portent en eux des éléments proches de soi et d’autres faisant appel à beaucoup d’imagination sera servi par le très bel album signé Claude Clément qu’a illustré Sylvie Perdrix, Un piano sur mon dos, où il est question non pas d’un pianiste, mais d’un enfant qu’on installait sous le clavier du piano. Là, bien tranquille dans son berceau, l’enfant était aux premières loges pour capter la moindre mélodie, tant et si bien que la musique lui est devenue essentielle.

Il a eu beau acquérir quelques notions, cela ne lui suffit pas. Il veut comprendre le mécanisme. C’est ainsi qu’il démonte le piano, le remonte. Mais ça non plus ne lui suffit pas. Mais il ne sait pas ce qui lui manque. Il part donc à la recherche de petit détail qui fera toute la différence avec son piano sur son dos, joue partout ou il s’arrête, dans les villes, dans la forêt. Partout. Jamais tout à fait satisfait. Jusqu’à ce qu’il fasse une rencontre étonnante. Une rencontre qui changera le cours de sa vie. Une rencontre qui nous rappelle que tout es toujours possible à qui sait attendre.

Un très bel album sur la musique, sur le pouvoir de celle-ci et sur le bonheur.

challenge-des-notes-et-des-mots-4.jpg
détails ici

Amante lontano dalla sua donna

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 15:48

Marco Bearsley est un ténor et un historien de la musique. Guido Morini est organiste et claveciniste. Ensemble, ils ont créé en 1984 Accordone, afin de mettre de l’avant des trésors souvent oubliés de la musique chorale et de promouvoir leurs propres créations inspirées par les œuvres d’une autre époque. En 2003, ils lançaient La Bella Noeva.

Voici, extrait de celui-ci, Amante lontano dalla sua donna de Biagio Marini.

Au hasard de la rue Ontario

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:11

Une brassée de fleurs auxquelles mon regard s’est accroché!

D’où viendront-ils?

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Les trois premiers textes inspirés par la toile de dimanche dernier sont arrivés de Belgique. D’où viendront les prochains? C’est ce que nous saurons demain à la même heure, à l’heure où tous les commentaires seront validés.

*illustration de Soizick Meister