Lali

20 avril 2012

Orbites 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ne faudrait-il parler que du bleu du ciel
de la poigne
de ce bleu
du ciel

fût-il pâle et intime
fût-il salé et troué

en parler éperdument
comme un corps aimant
achèverait nos gestes

Martine Audet, Orbites

*choix de la lectrice peinte par Bernardo Jesiot

Rideaux ouverts

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 20:40

Diane Tell fait partie des rares artistes que je n’ai pas attrapés en cours de route mais dès leur premier album. Plus d’un quart de siècle plus tard, la magie opère encore.

C’est donc séduite par la poésie, la tendresse et l’humour de son tout nouvel opus, Rideaux ouverts que je vous offre deux titres très différents l’un de l’autre, à savoir En pointillé et Il m’chatouille les papilles.

Le prépositionnaire, une mine d’or

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 15:28

Qui fréquente le pays de Lali de façon plus ou moins régulière s’est rendu compte que j’apprécie tout ce qui concerne la langue française autant les dictionnaires, les recueils de citations que tous les titres traitant de grammaire ou d’orthographe.

C’est donc avec bonheur que j’ai fait la découverte récemment d’un livre qui a pourtant près de 10 ans intitulé Le prépositionnaire. Comme son nom, un néologisme créé par son auteure, Françoise Bulman, professeure au Département de traduction de l’Université Laval à Québec, peut le laisser supposer, il s’agit d’un dictionnaire qui porte sur les prépositions. Et plus spécifiquement sur les prépositions qui peuvent suivre un verbe ou un adjectif. Une véritable mine d’or pour tout rédacteur, réviseur ou même blogueur, souvent démuni face aux pour, de, dans, sur et autres prépositions.

Le prépositionnaire : un livre que tous ceux qui écrivent devraient avoir dans leur bibliothèque. Et même, à portée de main.

Fenêtres et façades

Filed under: Ailleurs,Signé Lali — Lali @ 10:07

La ville de Québec est un paradis pour les photographes…

Ce que mots vous inspirent 649

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Pourquoi ne meurt-on pas de bonheur? (Ion Luca Caragiale)

*toile de Ruth Eastman