Lali

31 août 2011

L’amour même 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

kuhfeld-peter-2.jpg

Nous allons ensemble
À la source de la scène première
Et l’amour nous surprend
Où voyagent nos corps.

Ainsi la mer se déverse dans la nuit.

Jean Royer, L’amour même

*choix de la lectrice de Peter Kuhfeld

La cote 400

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:31

divry-la-cote-400.jpg

Quand vous fermerez La cote 400 de Sylvie Divry, il est fort possible que vous ayez un peu la tête qui tourne. Du moins, en ce qui me concerne, étais-je complètement étourdie par ce monologue en continu d’une bibliothécaire qui s’adresse à un lecteur qui a visiblement passé la nuit dans le sous-sol de la bibliothèque municipale. Belle occasion pour elle de vider son sac, de parler de ses rêves avortés (elle aurait préféré être enseignante que bibliothécaire), de faire part de ses fantasmes (un du moins, qu’elle a baptisé du nom de Martin et dont elle rêve jour et nuit), de ses espoirs (qu’on lui confie une autre section, elle n’en peut plus de la géographie, elle qui aime tant l’histoire) et même de se fâcher (parce que les gens ne respectent pas l’ordre).

Étourdie étais-je donc, oui, mais aussi un peu agacée. Sylvie Divry avait à mon avis de quoi faire une nouvelle substantielle, incisive. Mais elle a choisi de l’étirer pour en faire un court roman. Dommage. À la moitié, on a compris que la narratrice n’est pas bien dans sa peau et qu’elle n’aime pas vraiment son travail. La deuxième moitié ne nous en dira pas plus.

Pour paraphraser le célèbre Qui trop embrasse mal étreint, je vous dirai que qui trop ajoute d’eau à la soupe finit par la rendre fade.

Titre pour le Défi Premier Roman

Et si on regardait la mer?

Filed under: Ailleurs,Signé Lali — Lali @ 14:23

Regarder la mer… Activité dont je ne me lasse pas et dont je ferais bien mon quotidien dans mes vieux jours. Activité qui m’a occupée et ravie lors de ma halte à Rockport, Massachusetts.

Dans une vitrine de Rockport, Massachusetts

Filed under: Ailleurs,Signé Lali — Lali @ 10:23

Quand humour et publicité se mélangent…

Ce que mots vous inspirent 482

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

kupka-frantisek-2.jpg

Toujours transportés dans l’avenir, nous ne vivons que pour des illusions. (Marie-Geneviève-Charlotte Darlus)

*toile de Frantisek Kupka

Quand le soleil se lève sur Montréal

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 6:06

Je suis aux premières loges, de mon deuxième étage!