Lali

18 août 2011

Les vers d’Alejandra 13

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

he-diren-1.jpg

Sens de son absence

si moi j’ose
regarder et dire
c’est par son ombre
unie si douce
à mon nom
là-bas loin
dans la pluie
dans ma mémoire
par son visage
qui brûle dans mon poème
et répand magiquement
un parfum
de visage aimé disparu

Alejandra Pizarnik, Œuvre poétique

*choix de la lectrice de Diren He

À cause de Lisbonne

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:56

derniere-apparition.jpg

Un recueil de nouvelles qui ont comme fil conducteur le fait qu’elles se déroulent toutes à Lisbonne, voilà qui, d’emblée, a tout de suite attiré ma curiosité, d’autant plus que celle qui donne son titre au recueil, la plus longue d’ailleurs, met en scène Jorge Luis Borges. Un Borges déjà aveugle, ayant fait la traversée de Buenos Aires à Lisbonne afin de rencontrer ceux qui l’ont invité et surtout Fernando Pessoa. Mais il ne rencontrera qu’Alvaro de Campos, lequel tentera de mettre la main sur Pessoa, sans succès.

Si cette nouvelle, assez longue, nous permet de suivre les personnages dans la capitale portugaise que l’auteur affectionne et connaît bien, car il y a vécu quatre ans, si elle nous donne l’occasion de croiser en plus des deux écrivains déjà mentionnés Eugénio de Andrade et Saint-John Perse, elle ne laisse pas de souvenir marquant, même si elle demeure la plus intéressante du recueil signé Gilles Germain.

On comprend fort bien que l’auteur, amoureux de cette ville d’où sont partis découvreurs et navigateurs, cette ville à la croisée des continents, cette ville d’odeurs, de saveurs, de monuments et d’Histoire, ait voulu nous la faire connaître en nous faisant déambuler de lieu en lieu, des bords du Tage au Bairro Alto, en passant par le Rossio et le monastère des Hiéronymites. Projet ambitieux, dont le résultat est à mon avis peu concluant, puisque je n’ai pas vraiment accroché aux nouvelles mettant en scène un marchand d’armes ou un club désuet fréquenté par ceux qui se sont réfugiés dans le passé, entre autres.

Peut-être aurait-il fallu publier à part la nouvelle qui ouvre ce recueil et les autres dans un autre recueil.

logo-challenge-la-nouvelle-2.jpg
détails ici

Les couleurs de la rue Lemay

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:50

photo-238_rue-lemay.jpg

photo-240_lemay.jpg

photo-242_lemay.jpg

Un détour qu’il valait la peine de faire!

Placido Domingo et sa passion pour l’Italie

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 10:14

italia-ti-amo.jpg

Parfois, on a juste envie d’être ailleurs. En Italie, par exemple. Il suffit pour cela d’écouter Placido Domingo chanter Italia, ti amo pour se sentir de l’autre côté de l’Atlantique, dans une ville dont on rêve, Venise ou bien Florence, Sorrente ou Amalfi. Le temps d’un album, le ténor d’origine madrilène rend hommage au pays de l’opéra. Magnifiquement. De tout son cœur De toute son âme. Avec passion.

C’est pourquoi je vous offre Passione :

challenge-des-notes-et-des-mots-4.jpg
détails ici

Ce que mots vous inspirent 473

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

roldan-de-moras-gladys-4.jpg

L’amour et la littérature coïncident dans la recherche passionnée — presque toujours désespérée — de la communication. (Jorge Gaitán Durán)

*toile de Gladys Roldan-de-Moras