Lali

22 juin 2011

Les territoires d’Andrée 10

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

beck-dan-5.jpg

Recueillir

Aux abois
Du poème
Je recueille
Mes silences
Toutes les lueurs perdues
Toutes mes soifs diluées

Pour l’appel de ce cri
S’échappant des étreintes
Pour ce désir d’un son
Brusquant les interdits
Je m’empare de l’abîme
Et pénètre l’éclair

Andrée Chedid, Territoires du souffle

*choix de la lectrice de Dan Beck

Des rendez-vous manqués, mais pas pour les lecteurs

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:41

les_rendez-vous.jpg

Esther Croft n’est pas une débutante. Voilà plus de trente ans qu’elle dirige des ateliers d’écriture tout en publiant essentiellement des recueils de nouvelles, presque tous primés par de prestigieux prix littéraires. Membre du collectif de XYZ. La revue de la nouvelle, le seul périodique québécois consacré à ce genre littéraire, elle fait partie des nouvelliers incontournables dont chaque recueil est accueilli avec enthousiasme et pour cause. Son regard aiguisé, son sens du récit comme de la chute, tout comme son écriture aux descriptions et aux énumérations éclairantes, mais sans débordement, font de son recueil publié à l’automne 2010 chez Lévesque éditeur, la toute nouvelle maison d’un éditeur aguerri, Les rendez-vous manqués, un des recueils les plus forts qu’il m’ait été donné de lire depuis quelque temps.

La maîtrise de l’auteure, son sens de la mesure, son talent pour camper des personnages, tout y est pour que chacune des dix nouvelles pose sur chaque rendez-vous (avec soi, avec l’autre, l’aimé comme un parent, ou simplement le quotidien) un regard dévastateur. Comment pourrait-il en être autrement puisqu’il s’agit de rendez-vous manqués?

Si le genre vous a jusqu’ici plus ou moins convaincus, c’est que vous n’avez jamais lu Esther Croft. Ou Bertrand Bergeron. Ou André Carpentier ou bien Gaëtan Brulotte. Ou encore Hélène Rioux, Suzanne Myre, Gilles Pellerin et Robert Lalonde, pour n’en nommer que quelques-uns, tous de chez nous. Les rendez-vous manqués ne le seront pas pour qui s’aventure dans ce recueil d’une centaine de pages au regard incisif et à la plume plus que talentueuse et efficace.

logo-challenge-la-nouvelle-2.jpg
détails ici

Juste un iris…

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 17:43

photo-091_iris.jpg

Le vent et la pluie ont chassé les autres en deux temps trois mouvements!

Encore des pivoines!

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:29

photo-075_pivoines.jpg

photo-072_pivoines.jpg

photo-073_pivoines.jpg

photo-074_pivoines.jpg

photo-076_pivoines.jpg

photo-077_pivoines.jpg

Et quelle teinte!

Sure lievi che spirate

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 13:43

lemieux-vivaldi.jpg

Il est impossible pour qui s’intéresse quelque peu aux belles voix de chez nous de ne pas connaître ne serait-ce qu’un peu Marie-Nicole Lemieux. Née à Dolbeau-Mistassini en 1975, la contralto accumule prix sur prix depuis plus de dix ans, dont le Prix de la Reine Fabiola (1er prix) et le prix spécial du lied lors du Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique en 2000, le prix du Meilleur enregistrement de l’année lors des Victoires de la musique de 2005 et plus récemment, en 2010, le Grand Prix Charles-Cros dans la catégorie « Soliste lyrique ».

Spécialiste de Vivaldi à qui elle a dédié un album intitulé tout simplement Vivaldi!, l’artiste interprète à partir de ce soir le rôle d’Orlando dans Orlando furioso à l’Opéra national de Lorraine (Nancy).

Spécialement pour vous, l’aria « Sure lievi che spirate », tiré de La fida ninfa :

Lire à Lisbonne 2

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 9:23

0-l-2011-06-13-lisboa_495.jpg

0l-2011-06-13-lisboa_514.jpg

0l-2011-06-13-lisboa_102.jpg

0l-2011-06-13-lisboa_385.jpg

0l-2011-06-13-lisboa_498.jpg

0l-2011-06-13-lisboa_513.jpg

lecture-2011-06-12_lisboa-405.jpg

Toujours sous le regard d’Armando, bien entendu!

Ce que mots vous inspirent 432

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

grosso-giacomo.jpg

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité. [Chamfort]

*toile de Giacomo Grosso

À l’heure du Portugal 126

malott-heidi-4.jpg

Maria da Fé interprétant Fado Errado

*choix de la lectrice de l’artiste Heidi Malott