Lali

30 mai 2011

Quelques poèmes de Denise 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

khrustsky-ivan-fomich-2.jpg

une pensée inclinée vers le monde
laisse des traces
écrire est un paysage sonore
l’œil la bouche l’épaule la main
lient les mots et les choses
je suis absorbée par es intentions de lumière
par la vie comme un geste dressé
rouge vif dans le poème

Denise Desautels, L’oeil au ralenti

*choix de la lectrice d’Ivan Formich Khrustsky

Ceux qui ne dormaient pas

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:42

ceux-qui-ne-dormaient-pas.gif

Ceux qui ne dormaient pas, c’est le titre qu’a donné Jacqueline Mesnil-Amar au journal qu’elle a tenu entre 1944 et 1946 où dans un premier temps elle raconte quasi quotidiennement comment elle vit l’attente de nouvelles alors que son mari, résistant juif, a été arrêté et dans un second temps, l’après-guerre.

Il s’agit ici de deux temps forts. Le premier : celui où elle se réfugie dans les souvenirs heureux pour faire face à l’inquiétude et à la peur. Celui où elle espère, seule ou avec d’autres jour après jour alors que de Fresnes son mari et ceux qui ont été arrêtés en même temps que lui sont transférés à Drancy avant d’être emmenés à bord dernier convoi à partir pour Auschwitz, au moment même où les Allemands quittent Paris après quelques derniers attentats. Le deuxième : celui où elle constate, où elle fait le bilan de la lâcheté des uns, de la complicité de tellement d’autres, où elle compte les morts, les siennes, mais pas que celles-ci. Ces morts, si nombreuses, tellement nombreuses et tellement atroces à mesure qu’elle découvre l’horreur dont elle ne savait rien. Il lui faut alors dire, crier, pour que personne ne ferme les yeux, pour que nul ne dise un jour que tout ça n’a jamais eu lieu.

Publié en 1957, ce livre est pratiquement passé inaperçu lors de sa sortie. Peut-être parce qu’à l’époque on voulait surtout oublier. Cinquante ans plus tard — le livre a été réédité en 2009 —, on veut maintenant se souvenir. La très belle écriture de Jacqueline Mesnil-Amar, sa façon de contrer l’angoisse et son regard sans concession font de ce récit non pas un récit de plus, mais un récit marquant de plus.

Le plaisir de rentrer chez soi…

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:58

photo-118_mai2011.jpg

photo-119_mai2011.jpg

photo-115_mai2011.jpg

photo-111_mai2011.jpg

photo-112_mai2011.jpg

photo-116_mai2011.jpg

photo-109_mai2011.jpg

photo-108_mai2011.jpg

photo-107_mai2011.jpg

C’est aussi celui de trouver sur sa route des raisons de prendre son temps…

Le lys du jour 6

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 11:41

lali-img_0012ar.jpg

La sixième merveille du monde? En tous les cas, une merveille signée Armando.

Six tulipes sur mon chemin

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 8:57

photo-121_tulipes.jpg

Voilà qui commence bien une semaine!

Ce que mots vous inspirent 415

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

kass-joel-1.jpg

Ce n’est pas ce qu’on dit qui compte, mais ce qu’on entend. (Philippe Delerm)

*toile de Joel Kass

N’hésitez plus

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:56

adams-steve.jpg

Asseyez-vous, le décor est si invitant. Il y a du café et des fleurs. Et même de quoi lire. Ne vous privez pas. Tournez les pages. C’est dans ce livre que vous trouverez les cinq textes écrits à partir de la toile de la semaine dernière.Quatre textes fort différents les uns des autres. N’hésitez plus, asseyez-vous.

*illustration de Steve Adams

À l’heure du Portugal 103

bari-eric-2.jpg

Ricardo Ribeiro interprétant Fado Afamado

*choix du lecteur d’Éric Bari