Lali

11 mai 2011

Pour les yeux d’une gitane 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

cornu-pierre-16.jpg

Le temps qu’il faut

Elle venait toute de charme indolente
Et plus sombre encore qu’un ciel bas
Et de plus près encore qu’une éclipse

Elle venait ceinte d’images obscures
Une prémonition de bon augure

Elle venait ténébreuse
Et moi un peu abstrait
Comme d’habitude

Lucien Francoeur, Clo la gitane

*choix de la lectrice de Pierre Cornu

Bouleversant

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:46

homme-qui-maimait.jpg

Comment parler à celui qui n’est plus, de celui qui a choisi de se donner la mort, alors qu’on porte son nom depuis près de quarante ans avec fierté? Oui, comment?

Éric Fottorino, à qui on doit Questions à mon père, mettant en scène son père biologique, a choisi pour parler de ce père adoptif, de le faire avec respect, avec amour, avec une tendresse infinie, en évoquant souvenirs indélébiles et épars, en retournant là où les pas du fils s’accordaient à ceux d’un père qui l’avait choisi.

Il s’agit là d’un récit intimiste, émouvant. D’un livre sur les origines, mais surtout sur l’amour, sur cet amour incommensurable d’un fils pour son père, d’un père pour son fils. Un amour qui ne s’est pas dit à haute voix, mais qui a tout envahi sur son passage, le moindre souvenir, le plus petit objet et même la couleur du ciel.

Comment parler de celui qui n’est plus et qui, dans son absence, est plus présent qu’il ne l’a jamais été? Avec amour. Tout simplement. Comme le prouve Éric Fottorino avec ce livre bouleversant sans être pathétique.

Double F

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 14:20

p1020813.JPG

p1020808.JPG

p1020811.JPG

p1020805.JPG

p1020798.JPG

p1020786.JPG

p1020789.JPG

Un premier F pour forêt, un deuxième pour Fontainebleau. Le tout offert par Chantal. Il ne manque que Bambi!

Je voulais du vert…

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 11:01

000-lali-img_0067.jpg

000-lali-flor-2011-04-13-0185.jpg

000-lali-fleurs-2011-04-13-0154.jpg

Mais Armando étant la générosité incarnée, j’ai aussi eu du rouge et puis du jaune… (Il a gardé le bleu pour lui, mais bon, je ne vais quand même pas lui faire des reproches après de si belles « prises »!)

Ce que mots vous inspirent 402

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

giust-amy-1.jpg

L’espérance est le seul bien qui soit commun à tous les hommes : ceux qui n’ont plus rien la possèdent encore. (Thalès de Millet)

*toile d’Amy Giust