Lali

17 avril 2011

Les vers de Léopold 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

wood-william.jpg

Spleen

Je veux assoupir ton cafard, mon amour,
Et l’endormir,
Te murmurer ce vieil air de blues
Pour l’endormir.

C’est un blues mélancolique,
Un blues nostalgique,
Un blues indolent
Et lent.

Ce sont les regards des vierges couleur d’ailleurs,
L’indolence dolente des crépuscules.
C’est la savane pleurant au clair de lune,
Je dis le long solo d’une longue mélopées.

C’est un blues mélancolique,
Un blues nostalgique,
Un blues indolent
Et lent.

Léopold Sédar Senghor, OEuvre poétique

*choix de la lectrice de William Wood

Parlez-vous wallon? 24

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:01

makovsky-vladimir-egorovich-12.jpg

I n-d’a rin qui rchènot austant a in n-onéte ome qu’ène canaye, il n’y a rien qui ressemble autant à un honnête homme qu’une canaille, dit-on À Nivelles plutôt que « les apparences sont trompeuses ».

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*toile de Vladimir Egorovich Makovsky

Parlez-vous wallon? 23

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:01

marini-soledad.jpg

Si ‘ne sorite kéroit dins m’parte-mounwée, èlle èrmonte avé larmes a ziés, si une souris tombe dans mon porte-monnaie, elle remonte avec larmes aux yeux, dit-on à Dour, quand on n’a plus d’argent.

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*toile de Soledad Marini

Parlez-vous wallon? 22

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:01

mortiz-ricardo.jpg

Il a eu ée coup d’salau a s’capiau, il a eu un coup de soleil à son chapeau, dit-on à Dour de quelqu’un qui est un peu zinzin, un peu fou.

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*toile de Ricardo Mortiz (dont toute trace a dispau)

Parlez-vous wallon? 21

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

pieck-anton-2.jpg

Rètchi dèl poûssîre, cracher de la poussière, dit-on à Liège pour avoir très soif, avoir le gosier sec.

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*illustration d’Anton Pieck

Parlez-vous wallon? 20

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:01

roy-audy-jean-baptiste-2.JPG

Je r’mètreu bié mès tiéres avé lès vôtes, je mettrais bien mes terres avec les vôtres, dit à Dour un propriétaire terrien pour faire sa demande en mariage à une jeune héritière.

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*toile de Jean-Baptiste Roy-Audy

Parlez-vous wallon? 19

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

worst-jan-3.jpg

Èle lî freût bate l’êwe, elle lui ferait battre l’eau, dit-on à Liège d’une femme qui fait d’un homme ce qu’elle veut.

Guy Fontaine, Le wallon sans interdits

*toile de Jan Worst

Parlez-vous wallon? 18

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 17:01

morgado-manolo-17.jpg

Beûre on bouyon, boire un bouillon, dit-on à Liège quand on perd des sommes considérables à la suite de mauvaises spéculations.

Guy Fontaine, Le wallon de poche

*toile de Manolo Morgado

Parles-vous wallon? 17

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 16:01

meissonier-jean-louis-ernest-5.jpg

Quan on n-a ‘ne fayéye tièsse, i faut dès bounes djambes, quand on a une mauvaise tête, il faut de bonnes jambes, dit-on à Charleroi pour exprimer que quand on a peu de mémoire, on fait souvent des pas inutiles.

Guy Fontaine, Le wallon de poche

*toile de Jean-Louis-Ernest Meissonier

Parlez-vous wallon? 16

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 15:01

leyendecker-joseph-christian-2.jpg

Cor one miète, on rapwarteut sès-ouchas dins one banse, encore un peu, on rapportait ses os dans une manne, dit-on à Namur de quelqu’un qui l’a échappé belle.

Guy Fontaine, Le wallon de poche

*illustration de Joseph Christian Leyendecker

Page suivante »