Lali

15 avril 2011

Les sonnets de Shakespeare 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ramos-henriquez-juan-alfredo.jpg

Sonnet XXIV

Mon œil a joué le peintre et confié, mon amour
les traits de ta beauté au tableau de mon cœur
mon corps tient ça comme encadré de ses contours
la perspective est l’art du Peintre le meilleur

c’est grâce au Pientre que tu vois s’il est habile
à découvrir où on vrai portrait est placé
qui pend toujours dans l’atelier de ma poitrine
lequel a, par tes yeux, ses fenêtres glacées

vois à présent quel soin les yeux ont pris des yeux
mes yeux ont peint tes formes, et les tiens pour moi
font fenêtre à mon sein, que le Soleil joyeux
traverse, afin d’y fixer le regard sur toi

ce savoir manque aux yeux pour faire un art meilleur
ils peignent ce qu’ils voient, ignorant tout du cœur.

William Shakespeare, Sonnets (traduction de Bertrand Degott)

*choix de la lectrice du peintre salvadorien Juan Alfredo Ramos Henriquez

Ces jours au goût de cendre et d’espoir

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:23

chronique-des-jours-de-cendre.jpg

Une fois de plus je me laissée porter par l’écriture de Mia Couto, par sa façon de raconter, par son sens des images, son talent pour camper des personnages et dérouler les fils de toutes ces vies qu’ils croisent et emmêlent le temps d’un roman.

Avec Chronique des jours de cendre, Mia Couto s’intéresse à un petit village du Mozambique le temps de quelques jours, ceux qui ont précédé et suivi la Révolution des œillets au Portugal et mené à la fin d’un système colonial qui se mourait tranquillement. Il s’intéresse plus particulièrement à Lourenço, inspecteur de la PIDE (Polícia Internacional e de Defesa do Estado), homme pour le moins instable et déstabilisé, écartelé entre l’image du père décédé sur lequel il apprendra des choses encore plus graves que celles qu’il connaissait, une mère qui le couve et qui ne rêve que de rentrer au Portugal, une tante qu’il juge excentrique et dangereuse parce qu’elle se mêle à tous et pour qui la couleur de la peau n’a aucune importance.

Autour d’eux gravitent d’autres personnages qui, d’une façon ou d’une autre, attendent — sans savoir vraiment ce qu’ils attendent au juste — ce 25 avril qui bouleversa l’existence de chacun avec ce qu’il porte en lui d’espoirs et de rêves. Mais aussi de désillusions pour d’autres et même de mort pour certains.

Ces jours-là nous sont donc racontés avec le regard sans complaisance d’un écrivain à qui on a commandé ce livre afin de souligner les 25 ans de ce 25 avril inoubliable. Un regard à la fois collé sur le réel (notamment la description d’actes que d’aucuns voudraient bien oublier ou au moins ne jamais voir mentionnés) et un conte mettant en scène des personnages qui ont tout du fabuleux.

Un roman grave, comme le sont toujours les romans de Mia Couto, et empreints de poésie, de jeux de mots et de néologismes, comme c’est toujours le cas — pour mon plus grand bonheur.

Chronique des jours de cendre est une livre qui révèle des douleurs lancinantes individuelles tout en n’écartant pas celles tout aussi importantes d’un peuple écrasé et blessé.

Silence…

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 16:41

si-le-sreves-avaient-un-nom-2010-09-18-et-19_0341-noite-e-nascer-do-sol.jpg

Je regarde la mer, je suis entrée dans la photo prise par Armando en Algarve…

Vous prendrez bien du lilas?

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 14:02

p1020732.jpg

p1020735.jpg

C’est Chantal qui nous l’offre!

L’imagination de Timothy

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 10:48

karpinski-timothy-1.jpg

karpinski-timothy-2.jpg

L’artiste Timothy Karpinski ne manque ni d’humour ni d’imagination, comme le prouvent ces scènes livresques tirées de son portefolio. Pour faire sa connaissance, suivez ce lien.

Ce que mots vous inspirent 384

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

kuusi-helmi.jpg

Il suffit à un point d’en ajouter deux autres pour que le final devienne suspensif. Et que l’espoir renaisse. (Erik Orsenna)

*toile de l’artiste finlandais Helmi Kuusi

Déjà quatre ans…

Filed under: États d'âme,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 0:00

img_0338.JPG

Quatre ans depuis la création d’En vos mots, alors qu’on voit sur la toile ouvrir et fermer des blogs en moins de temps que ça. Quatre ans depuis ce jour où, inspiré par Armando qui avait écrit complètement autre chose que ce que j’avais écrit à partir d’une même toile, m’a donné une idée sans le savoir. Une idée qui allait avoir la vie dure et des fidèles. Une idée dont je peux dire qu’elle ne devait pas être mauvaise puisque je l’ai vue plus ou moins copiée ailleurs. Un temps.

Quatre ans, ça mérite bien une rose… Que celle photographiée par Armando à Montréal en août 2007 soit pour tous ceux qui un jour ont déposé quelques mots sur une toile et même pour ceux qui le feront un jour.

Quatre ans… C’était hier…