Lali

8 avril 2011

Les sonnets de Shakespeare 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

alexander-john-white-6.jpg

Il y a longtemps que je voulais offrir aux lectrices du soir les sonnets de Shakespeare dans une traduction française qui respecte la rime et qui conserve le ton et la manière du grand William, et sans les dénaturer. D’autant plus que je lis rarement les sonnets de Shakespeare en français, préférant me délecter longuement de l’édition de poche de ceux-ci achetée à Oxford il y a plus de vingt ans.

Puis le hasard faisant bien les choses, j’ai découvert les sonnets traduits par Bertrand Degott, poète né en Alsace en 1955 et professeur de français à Besançon depuis 1994 qui présente ainsi son travail sur le quatrième de couverture : «On ne traduit bien que son proche, paraît-il. Traduisant Shakespeare, je pars à la rencontre de quelqu’un qui me ressemble assez pour me rester accessible. À l’évidence, ce que nous avons de voisin c’est notre expérience du monde en tant qu’homme, du vers et de la forme en tant que poète. Entretenir ce voisinage n’est pas une communauté certes, mais peut-être du bois pour en faire. »

Un travail magnifique et respectueux de Shakespeare qui donne à celui-ci ses lettres de noblesse en français et qui fera le bonheur des lectrices des prochains soirs. À commencer par celle du peintre John White Alexander qui a choisi ces vers à notre intention :

Sonnet V

Les heures qui formèrent d’un travail patient
La ravissante image où tous les yeux se posent
n’en vont pas moins sur elle jouer les tyrans
et disgracier cela que ses grâces rehaussent

car le temps sans repos conduit l’Été plus loin
jusqu’à l’hiver hideux et le défait là même
sève figée au gel, feuilles fortes en moins
beauté dessous la neige et dénuement extrême

s’il ne restait des distillations de l’été
entre des murs de verre un prisonnier liquide
l’effet de la beauté rejoindrait la beauté
elle et son souvenir laissant le même vide

mis les fleurs distillées, quoique affrontant l’hiver
ne perdent que l’aspect, leur odeur persévère.

ce baiser

wyeth-jamie.jpg

ce baiser
au goût d’hiver et d »été
à la fois
ce baiser
dans la froidure d’avril
a des accents d’août
et des couleurs d’octobre
ce baiser
prêt à cueillir
qui n’attend que nous

(avril 2011)

*toile de Jamie Wyeth

Un dictionnaire passionnant

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:16

proverbes-africains.jpg

Parcourir le Dictionnaire des proverbes africains colligés par Mwamba Cabakulu, Congolais de naissance et professeur de littérature africaine à l’Université de Saint-Louis au Sénégal, c’est un peu comme partir en voyage. Un voyage qui nous fait à la fois faire le tour de l’Afrique tout en proposant une expédition au cœur même de la philosophie au moyen de proverbes souvent poétiques, toujours imagés, pleins de bon sens et surtout qui gagnent à être retenus.

Véritable encyclopédie, ce livre est un incontournable pour qui aime les proverbes et surtout ceux qui sont peu ou pas connus. Ce sont des heures de plaisir qui attendent celui qui l’ouvrira. Partagé entre un large sourire et un signe d’assentiment face à chacun des proverbes dont l’origine et l’explication nous sont données, le lecteur admirera le travail de l’auteur qui réunit grâce à ce dictionnaire un patrimoine inestimable. Pour tout dire : un recueil remarquable et passionnant.

Les éclairages de la rue Crescent

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:30

ruecrescent1.jpg

ruecrescent4.jpg

Ceux des balcons et des sous-sols. Dans les deux cas, invitants. Vous ne trouvez pas?

Beautés suspendues

Filed under: Vos traces — Lali @ 13:59

tz5-20110402-018_l.jpg

tz5-20110402-020_l.jpg

tz5-20110402-024_l.jpg

tz5-20110402-025_l.jpg

Celles dénichées par Denise au hasard de ses promenades genevoises…

Je rêve de bleu(s)

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:28

trois-couleurs-bleu-2010-09-13_0103-divers-faro-albufeira.jpg

Voilà ce que je fais ce matin… La photo prise par Armando en Algarve y est sûrement pour quelque chose…

Ce que mots vous inspirent 379

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

smolensky-susan-2.jpg

S’opposer n’est autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur. (Robert Sabatier)

*toile de Susan Smolensky

Même si vous avez 48 heures devant vous

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

holbein-erasmus2.jpg

Le personnage peint par Hans Holbein le Jeune aurait-il eu vent que je vous ai préparé un weekend bien spécial? J’ai l’impression que oui puisqu’il semble avoir examiné la toile de la semaine avant de se mettre à la tâche afin de profiter de celui-ci. Tout en sachant que vous avez 48 heures avant la validation des écrits, peut-être devriez-vous faire comme lui…