Lali

2 avril 2011

Quelques jours avec Ungaretti 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

despagnat-georges-5.jpg

Étoile

Étoile, ma seule étoile
Dans la nuit pauvre, désolée,
Tu brilles pour moi seul,
Dans ma solitude tu brilles;
Mais, étoile à jamais
Lumineuse, pour moi
Trop court est ton délai,
La lumière que tu m’accordes
Avive seulement
Mon désespoir.

Giuseppe Ungaretti, Vie d’un homme

*choix de la lectrice de Georges d’Espagnat

dans la démesure

alix-yves-2.JPG

Dernières morsures
Dernières écorchures
D’une saison où fébriles
Nous avons attendu la suivante
Cœurs soudés dans la démesure

*en réponse à un poème d’Olivier

(mars 2011)

*toile d’Yves Alix

La scène du baiser

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 19:02

scene-du-baiser.jpg

J’ai tellement aimé Le lieutenant souriant de Bernard Gheur que je n’ai pas tardé à me plonger dans un autre de ses romans. Et dès les premières pages, j’ai été conquise. De la même manière que je l’ai été autrefois par les films de Truffaut. Pas étonnant donc que lorsque le jeune Liégeois épris d’écriture lui a envoyé quelques pages à lire, le cinéaste l’ait encouragé à continuer, ce qui a donné Le testament d’un cancre, que je compte lire d’ici quelques jours.

C’est donc dans un univers à la Truffaut que nous plonge Bernard Gheur avec La scène de cinéma où trois jeunes qui bricolent des films vont passer de l’adolescence à l’âge adulte le temps de quelques mois, le temps d’un dernier film, le temps des premières amours. Un roman qui a la fraîcheur et la gravité des années 60 alors que Cocteau vient de mourir, que les Beatles prennent leur envol et qu’est l’heure pour l’un du service militaire, pour l’autre de se marier pour réparer les choses et pour le dernier d’entamer des études universitaires. Un univers où chacun des personnages a un peu d’Antoine Doinel en lui et dans lequel l’auteur arrive même à glisser une disquaire, comme dans le dernier épisode du cycle de Truffaut, L’amour en fuite.

Un roman qui se déguste comme un esquimau pendant une séance. Lentement. Avec gourmandise. Ou comme un baiser.

Lu dans le cadre du Challenge « Littérature belge ».

challenge.gif

Besoin de coussins?

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:23

rayures1.jpg

rayures2.jpg

rayures3.jpg

Avec des rayures, ça vous convient?

Une promenade en compagnie de Chantal

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 13:12

p1020550.JPG

p1020553.JPG

p1020559.JPG

p1020572.JPG

p1020573.JPG

p1020585.JPG

p1020587.JPG

p1020590.JPG

p1020598.JPG

En compagnie de Chantal? Mais ça veut dire dans la forêt de Fontainebleau! Que oui! Vous venez?

Il s’appelle Victor…

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 10:30

bregada-victor-1.jpg

bregada-victor-2.jpg

bregada-victor-3.jpg

Victor Bregada, pour ne rien vous cacher. Et vous pouvez découvrir d’autres toiles, moins livresques que celles-ci ou même tout autant, en cliquant sur ce lien. De belles surprises vous y attendent.

Pas avant…

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

hein-bruno.jpg

Trouvera-t-elle les mots, trouverez-vous les vôtres afin que s’anime la toile de la semaine qui les attend? C’est ce que nous saurons dans 24 heures et pas avant…

*toile de Bruno Hein

Du jaune dans le ciel de Bruxelles

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 7:07

lali-img_0142.jpg

De quoi rêver en attendant de voir pareille scène à Montréal… Merci à Armando d’illuminer ce premier samedi d’avril au moyen de cette photo!