Lali

21 mars 2011

Quelques vers de Charles Gill 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

hassam-frederick-childe-6.jpg

Fantaisie

Voici les jours où les pommiers
S’éveillent dans leur neige rose;
L’aube des soleils printaniers
Caresse la splendeur des roses;
L’azur immaculé des cieux,
Par l’onde calme est reflété…
Et les beaux oiseaux amoureux
Vont chanter.

Voici les soirs où le verglas
Alourdit la grâce des branches :
La tige souple des lilas
Sous le fardeau tristement penche;
Dans l’air glacial et brumeux
On entend l’aquilon gémir…
Et les petits oiseaux frileux
Vont souffrir.

Voici les nuits où l’ombre éteint
Tout ce qui brille sur la terre;
L’aile de l’aveugle destin
Palpite dans le noir mystère.
Quand sonne l’heure des adieux,
Le même sort vient tout flétrir…
Et les oiseaux mélodieux
Vont mourir.

Charles Gill, Les étoiles filantes

*choix de la lectrice de Frederick Childe Hassam

me recroqueviller

alvarez-mabel-9.jpg

me recroqueviller dans ton regard
pour oublier la froidure
pour taire des jours les morsures
pour que se calme le vent
et que s’apaise mon cœur tourment

(mars 2011)

*toile de Mabel Alvarez

Clémentine, une princesse pas comme les autres

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:04

princesse.jpg

La princesse Clémentine ne pense qu’à s’amuser et à jouer des tours. C’est d’ailleurs pour cette raison que son meilleur ami est Cabriole, le fou du roi. Mais l’heure n’est pas à la rigolade et afin d’éduquer leur petite chérie, le roi et la reine ont décidé d’envoyer la princesse récalcitrante qui a horreur des princes charmants à l’École des Princesses afin qu’elle apprenne les bonnes manières. Mais les radis, le thé, la couture, très peu pour Clémentine que Cabriole a suivie et qui lui sert en douce des gâteaux, s’étant fait embaucher à la cuisine.

Et maintenant, comment s’évader du donjon où elle a été enfermée en guise de punition pour tous les coups pendables à son actif? Cabriole s’en chargera.

On peut se conduire en prince sans avoir du sang bleu, telle est la morale de ce conte loufoque, fantaisiste, où princes et princesses en prennent pour leur rhume. J’ai adoré, vous l’aurez compris.

Dans l’atelier de Mondrian

Filed under: Sur grand écran ou sur scène — Lali @ 14:44

dans_atelier_mondrian.jpg
© Michel Seuphor, 1929

Mon intérêt pour le peintre néerlandais Piet Mondrian ne date pas d’hier, comme le prouve ce billet. J’étais donc au rendez-vous vendredi dernier pour la première représentation du film de François Lévy-Kuentz intitulé Dans l’atelier de Mondrian, en compétition au Festival international du film sur l’art. Un film qui, en 52 minutes, nous offre un docu-fiction où le peintre est interprété par un acteur, lequel évolue dans ses ateliers de Paris et de New York, reconstitués pour les besoins du film, tandis que documents d’archives et entrevues avec quelques témoins viennent souligner des traits de personnalité de Mondrian et son travail.

Dans l’atelier de Mondrian est un film éclairant sur l’œuvre d’un peintre mal apprécié de son vivant, beaucoup plus reconnu et salué bien des années après son décès alors qu’Yves Saint-Laurent le mettait à l’honneur dans une collection qui a été marquante dans sa carrière de couturier. On y trouve un Mondrian étonnant, épris de jazz, que le réalisateur s’est plu à faire danser sur cette musique tout en peignant ou en agençant les modules de son studio afin de préparer ses toiles.

Tout amateur de Mondrian y trouvera son compte de même que quiconque qui connaît peu cet artiste, et tous, les uns comme les autres, ne pourront plus regarder ses rectangles de couleur de la même façon après ce film qui est une totale réussite.

Les aquarelles d’Adrien

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 11:24

coppola-adrien-1.jpg

coppola-adrien-2.jpg

coppola-adrien-3.jpg

Il s’appelle Adrien Coppola et c’est à cet artiste de Giens (dans le Var) que nous devons ces magnifiques aquarelles. Pour le découvrir, il suffit de suivre ce lien.

Ce que mots vous inspirent 365

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

wiik-maria.JPG

Tous les êtres du monde ne sont pas forcément gris… Nous n’avons aucune couleur, nous prenons celle de nos pensées, de nos actions. Et celles-ci sont aussi changeantes et diversifiées que la palette du peintre. (Maxime Drouot)

*toile de Maria Vijk (dont toute trace a disparu)

Lecture de printemps

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:56

dewit-marchant-deborah-29.jpg

Le livre est posé sur le bord de la fenêtre. Ce livre qui contient les textes qui ont animé la toile du 13 mars. Des textes étonnants. Des textes signés Armando Denise, Flairjoy et Lou. Des textes que je vous invite à lire en ce premier jour du printemps.

*toile de Deborah DeWit-Marchant

C’est le printemps!

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 0:00

quand-je-serais-grande-img_0014.jpg

Ça donne envie de danser, non? En tout cas, ça danse à Bruxelles sous l’œil amusé d’Armando, en attendant que ça danse à Montréal!