Lali

22 janvier 2011

Les murs clairs 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

calderon-philip-hermogenes-4.jpg

C’est le titre du recueil de Martine Audet, Montréalaise d’origine, qui a attiré l’attention de la lectrice peinte par Philip Hermogenes Calderon. Les murs clairs, recueil qu’elle a choisi pour les lectrices du soir, l’a captivée, et particulièrement ce poème :

enfoui
dans les immensités de tes paumes
le jour s’ouvre

je n’ai pas à parler
les yeux reprennent sous la peau

de nouveau cette seule beauté
qui rappelle le sang
la résistance des paupières

La sagesse d’Orpha

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 17:25

wersba.gif

Dès que j’ai lu ce billet signé BelleSahi, j’ai su que j’aimerais moi aussi Notre petite vie cernée de rêves de Barbara Wersba. Peut-être parce qu’on y parle de littérature et de théâtre. Peut-être à cause de l’illustration de la couverture dans laquelle je me suis reconnue.

Mais aussi, maintenant que j’ai dévoré ce roman destiné aux adolescents publié en 1968 sous le titre The Dream Watcher et traduit en français quarante ans plus tard, parce qu’il est questions de différence et des rêves qui sont en nous à propos desquels Orpha affirme : « Les rêves sont la matière de la vie, mais il faut les surveiller et les protéger, comme on protégerait un magnifique château. »

Nous sommes tous des Albert d’une certaine manière. Des adolescents déguisés en adultes qui tentent de vivre leurs rêves ou de les conserver bien au chaud si ces rêves sont pour le moment inatteignables. Nous sommes tous un peu des Albert, mais nous n’avons pas tous eu le bonheur de croiser un jour Orpha, une vieille dame de 80 ans, un peu fantasque, vivant au milieu de ses livres et de ses souvenirs. Mais qu’à cela ne tienne, il suffit d’ouvrir ce livre pour qu’elle nous livre sa sagesse…

Du temps de nos châteaux

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 14:22

lebasque-henri-17.jpg

Leurs cris de joie sont montés jusqu’ici si bien que j’ai jeté un œil par la fenêtre. Bien emmitouflés, le foulard sur la bouche, la tuque descendant jusqu’aux cils, ils trimaient dur. Il y avait déjà deux tours à la future forteresse de neige. Il était temps de creuser des tunnels.

Et ils riaient. Ils riaient d’un bonheur qui m’a rappelé celui de jours anciens. Ceux où ni froid, ni gel, ni tempête de neige n’auraient pu nous retenir à l’intérieur. Ceux où nous nous prenions nous aussi pour de grands architectes, demandant même une planche de bois pour notre pont-levis et des bâtons et des guenilles pour nos drapeaux.

Notre seule crainte, et probablement la leur, était l’arrivée du redoux avant que nous n’ayons fini de construire notre palais.

*toile d’Henri Lebasque

Les collages de Laura

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 10:15

tringali-holmes-laura.jpg

Qui apprécie les collages se perdra volontiers et avec plaisir dans la galerie de Laura Tringali Holmes d’où j’ai tiré cette lectrice attentive.

Si la semaine a passé trop vite

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

speck-kafkoulas-beate.jpg

Il sera bientôt temps de valider les textes que vous avez déposés sur la toile de dimanche dernier. Si, si. Enfin, vous avez encore le temps, vingt-quatre heures pour tout vous dire. C’est pourquoi il serait peut-être temps de vous mettre au travail si la semaine a passé trop vite…

*illustration de Beate Speck-Kafkoulas

Un banc en hiver

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 7:27

lali_-img_0139.jpg

Bien que le banc trouvé par Armando au hasard de ses promenades bruxelloises soit des plus tentants avec son sourire invitant, je préfère lire au chaud en cette saison!