Lali

10 janvier 2011

Quelques mots d’amour 12

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

derain-andre-1.jpg

Nos corps
sont soudés l’un à l’autre

La même formule d’algèbre
dans le sang
nous nous multiplions
sous notre peau commune
l’univers s’étire et se dilate.

Anise Koltz, Anthologie poétique amoureuse

*choix de la lectrice d’André Derain

São Paulo, août 1954

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:04

dutra.gif

Grâce à Jours de Faulkner (Dias de Faulkner), le Brésilien Antônio Dutra s’est si bien fait remarquer qu’on lui a décerné le prix de la jeune littérature latino-américaine en 2008.

Ce court roman d’une centaine de pages devrait plaire à qui aime voir les écrivains transformés personnages de fiction (je pense notamment à Dominique et à Tania). Basé sur un fait réel, à savoir le court séjour que fit William Faulkner à São Paulo en août 1954, le roman propose quelques variantes autour de ce qui s’est passé, aurait pu se passer, s’est peut-être passé, puisqu’on ne sait à peu près de ces quelques jours que le prix Nobel de littérature (1949) passa au Brésil cette année-là. Ou si peu. Une photo prise à son arrivée à l’aéroport et la seule rencontre à laquelle il daigna participer et où il s’est adressé à de jeunes écrivains.

Le reste, Antônio Dutra l’a imaginé. Ce qui donne un roman proche de l’enquête, lequel évoque la vie d’alcoolique que mena l’écrivain originaire du Mississipi, son rapport à l’écriture et son mépris des conventions. Un roman bien documenté avec juste ce qu’il faut d’imagination pour conserver l’intérêt du lecteur du début à la fin, malgré une intrigue qui, au départ, s’avérait plutôt mince.

Une musique qui réchauffe le sang

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 14:04

ferrer1.jpg

Parce qu’en hiver et certains jours plus que d’autres on a besoin de musique qui réchauffe le sang, laissez-moi vous offrir une chanson du regretté Ibrahim Ferrer, dont la carrière discographique fut beaucoup plus courte que la carrière artistique. En effet, c’est après plus de 40 ans de carrière que le chanteur cubain d’ascendance chinoise et africaine enregistra son premier disque, A Toda Cuba Le Gusta avec les Afro Cuban All Stars. L’année suivante, c’est à douze des quatorze chansons du célèbre album Buova Vista Social Club qu’il collabora.

En 2003, il enregistrait The Cuban Collection dont voici El son de la santiaguera.

Lecteurs absorbés

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 11:25

ll-2011-01-02-promenade-quartier-0058.jpg

ll-2011-01-02-promenade-quartier-0059.jpg

ll-clipboard01.jpg

Quand Armando n’est pas en train de jouer dans la neige, il fréquente des lieux où on trouve des lecteurs tellement occupé à lire ou à feuilleter des livres qu’ils ne remarquent pas du tout la présente de notre Portugais préféré!

Ce que mots vous inspirent 315

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

yaroshenko-nikolay.jpg

Dis à ton ami un mensonge et s’il en garde le secret, alors dis-lui la vérité. (Proverbe portugais)

*toile du peintre ukrainien Nikolay Yaroshenko

Combien je suis touchée

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 7:13

kalacheva-veronika.jpg

Et dans le jour qui doucement envahit la pièce, à l’heure du bol de café et où on se dit qu’il faudra bientôt partir, je relis les mots que vous avez déposés sur la toile du 2 janvier. Et merci me semble un mot si mince pour vous dire, à tous, fidèles, ou tout récents envosmotistes (comme le poète Christophe Condello, dont c’est la première participation et avec lequel vous avez peut-être fait connaissance lorsque j’ai publié quelques extraits de son recueil Les jours fragiles) combien je suis chaque fois touchée que vous déposiez votre regard et vos mots sur la toile de la semaine.

Merci donc à Armando, Barbara, Chris, Christophe, Denise, Flarjoy, Lautreje et Lou. Puissent vos contributions, votre enthousiasme et votre sens du partage donner envie à d’autres de faire de même!

*toile de Veronika Kalacheva