Lali

5 janvier 2011

Quelques mots d’amour 7

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

blanchard-maria-4.jpg

Celle que j’aime

Celle que j’aime habite un miroir
Comment pourrais-je la rejoindre
Dans ce fracas d’astres glacés
Moi qui n’ai pas trop de silence
Pour ne ressembler qu’à moi-même

Aux marches blanches du sommeil
Glisserai-je ton ombre sans mémoire
Vers ce château de solitude
Défendu par tant d’oiseaux noirs

Pour monter jusqu’à son sourire
Sans déranger cette eau profonde
Qui le préserve de mourir
Il me faudrait être la nuit
Et ne plus savoir d’où je viens.

Marcel Béalu, Anthologie poétique amoureuse

*choix de la lectrice de Maria Blanchard

La mort de Marcel

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 19:53

marcel.jpg

Il y a dans Marcel de l’écrivain belge Erwin Mortier, qui écrit en néerlandais bien qu’il parle et écrive le français — ce qui lui a permis d’apprécier la traduction qu’a faite Marie Hooghe de son roman et pour laquelle elle a obtenu le prix Amédée Pichot —, quelque chose du Chagrin des Belges d’Hugo Claus. Probablement parce qu’y est traité le déchirement des personnages avec pour tout témoin un enfant qui ne comprend pas.

Comment, en effet, pourrait-il comprendre ces sentiments qui ne sont pas les siens, l’attachement de sa grand-mère à ses morts, cette guerre dont son oncle Marcel n’est jamais revenu et sur lequel semble porter le poids d’un lourd secret?

Dans ce village de Flandre où il est élevé par ses grands-parents, alors que le spectre de la dernière guerre plane encore alors que nous sommes au début des années 70, le jeune garçon écoute, regarde, retient. Il finira bien par dénouer les fils entourant le choix de Marcel et à lui seul, par un geste symbolique, fermera la parenthèse, ce que nul ne semble être en mesure de faire. Parce qu’il faut un cœur d’enfant pour le faire.

Un très beau roman d’atmosphère que celui d’Erwin Mortier, avec lequel vous pouvez faire connaissance en visitant ses pages, si vous lisez le néerlandais.

Lu dans le cadre du Challenge « Littérature belge ».

challenge.gif

Les effets de l’hiver

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 15:05

lali-ar-2010-12-17-divers_0120.jpg

Il a tant neigé sur Bruxelles que notre ami Armando est tombé dans un trou que la neige dissimulait. Heureusement, l’appareil est sauf… et lui aussi!

Au fil des pages 1

Filed under: Au fil des pages,Couleurs et textures — Lali @ 12:00

vergano-cristina.jpg

C’est aujourd’hui, tel que promis, que s’ouvre la rubrique Au fil des pages, laquelle mettra en évidence chaque mercredi un billet qui n’est pas pas récent et que j’ai envie que vous découvriiez ou redécouvriiez. Tel est le cas de celui-ci, écrit il y a presque trois ans et qui a en quelque sorte été à l’origine de mes Anecdotes de libraire, que je nourris occasionnellement.

En espérant que ce billet vous fera sourire ainsi que la lectrice peinte par l’artiste d’origine italienne Cristina Vergano, laquelle vit désormais à New York.

Ce que mots vous inspirent 312

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

dubois-henri-alfred-auguste.jpg

Chaque livre, n’importe lequel, est irremplaçable, chacun a un mot, une phrase, une idée qui attend son lecteur. (Leonardo Padura)

*médaille signée Henri Alfred Auguste Dubois