Lali

12 décembre 2010

Élégie à la reine de cœur 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

willame-fernand.jpg

je t’aime
au cœur de la poudrerie des caresses chaudes
je t’aime
en folie de feu fugace
je t’aime
si près d’être sans peur de mort
je t’aime
à savoir la seule chaleur du présent durable
je t’aime
comme la couleur du ciel
à l’aube étale

René Lord, Élégie à la reine de cœur

*choix de la lectrice de Fernand Willame

À quoi tu penses? 24

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:01

batoni-pompeo-3.jpg

Je pense que je perds le fil de ma lecture lorsque le texte cesse d’être une musique que j’écoute pour devenir un bruit de fond.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par le lecteur de Pompeo Batoni

À quoi tu penses? 23

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:01

terpening-sonya-1.jpg

Je pense que c’est dingue, les amibes doivent se diviser pour se multiplier.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par le lecteur de Sonya Terpening

À quoi tu penses? 22

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:01

ribeiro-nina.jpg

Je pense que les pains au chocolat manquent trop souvent de chocolat.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par le lecteur de Nina Ribeiro

À quoi tu penses? 21

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

andreotti-federico-3.jpg

Je pense que la vie est comme une bouteille de champagne, une fois ouverte, impossible de remettre le bouchon.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice de Federico Andreotti

À quoi tu penses? 20

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:01

christensen-shannon-2.jpg

Je pense que je ne me sens jamais autant moi-même qu’en ces rares fulgurances où j’ai justement l’impression d’être en dehors de moi, au-delà de moi.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice de Shannon Christensen

À quoi tu penses? 19

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

gyorgyi-alajos-2.jpg

Je pense qu’avec les ordinateurs, on ne peut plus écrire littérature
« lis tes ratures ».

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice du peintre hongrois Alajos Gyorgyi

À quoi tu penses? 18

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 17:01

rubovics-mark-1.jpg

Je pense que pour une fois je suis d’accord avec toi : nous ne sommes pas d’accord.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice de Mark Rubovics

À quoi tu penses? 17

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 16:01

pap-emil-2.jpg

Je pense qu’on peut passer sa vie à attendre que les auteurs meurent pour savoir s’il aurait fallu les lire de leur vivant.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice d’Emil Pap

À quoi tu penses? 16

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 15:01

sidney-herbert.jpg

Je pense que quand on veut noyer son chagrin, on se noie toujours avant lui.

Hervé Le Tellier, Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

*pensée reçue par la lectrice de l’artiste Herbert Sidney

Page suivante »