Lali

27 août 2010

Les mots de Tagore 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

larsson-urban.jpg

C’est la lectrice du peintre d’origine suédoise vivant à Amsterdam Urban Larsson qui ce soir a ouvert, non sans émotion, ce recueil de Tagore dont elle avait entendu parler, sans le connaître. Un recueil qui l’a émue et dont elle a tiré ces mots :

Tu étais au centre de mon âme, c’est pourquoi lorsqu’elle vint à errer, elle ne te trouva plus; tu te détournas de mes amours et de mes espoirs jusqu’au dernier, mais tu étais en eux, toujours.

Tu étais la joie intérieure des jeux de ma jeunesse; mais lorsque j’étais trop pris par le jeu, je passais à côté de la joie.

Tu as chanté pour moi dans toutes les extases de ma vie, mais j’ai oublié de chanter pour toi.

que le rêver

malherbe-robert-1.jpg

on serait entrés dans la toile de Colville
et le temps se serait arrêté
à la naissance de mes cils
mais nous n’avons su que le rêver

(août 2010)

*toile de Robert Malherbe

Le concert ou le rêve fou d’un homme

Filed under: Sur grand écran ou sur scène — Lali @ 20:43

le-concert.jpg

J’aime les histoires et de plus les histoires qui finissent bien, n’en déplaise aux critiques mal lunés qui boudent leur plaisir et ne se laissent pas prendre au jeu de ce qu’on veut bien leur raconter. Et tant pis pour eux s’ils estiment que Le concert du réalisateur français d’origine roumaine Radu Mihaileanu est à leurs yeux bourré de clichés et pétri de bons sentiments. En ce qui me concerne, j’ai aimé chacune des minutes de ce film qui met en scène un chef d’orchestre déchu de ses fonctions sous Brejnev parce qu’il a refusé de se séparer de ses musiciens d’origine juive et qui est devenu homme de ménage. Cet homme qui a l’intention de rebâtir son orchestre et de jouer devant le tout-Paris le concerto pour piano et orchestre opus 35 de Tchaïkovski parce qu’il a mis la main sur une télécopie invitant l’orchestre moscovite qu’il ne dirige plus à remplacer un orchestre qui s’est désisté au dernier moment.

Rêve ambitieux, fou, à peine réalisable, mais auquel tout spectateur aimant les histoires qui finissent bien voudra croire et qui pour cela suivra les péripéties de ce périple le cœur battant, partagé entre le rire provoqué par le côté cocasse de certaines situations et les larmes face à d’autres chargées d’émotion.

Oui, tant pis pour eux. Ils ont raté un film qu’on n’oublie pas mettant en scène des personnages qu’on risque aussi de ne pas oublier.

Kamânche, sitar et tablâ

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 14:37

ghazal.jpg

Si vous aimez le dépaysement, vous ne pourrez qu’être séduits par le kamânche de Kayhan Kalhor, la sitar de Shujaat Khan et la tablâ de Swapan Chaudhuri. Réunis sous le nom de Ghazal le temps de quatre albums, les trois artistes nous offrent avec Rain, album nominé pour le Grammy du meilleur album de musique traditionnelle en 2004, un voyage en Orient des plus fabuleux tant par des mélodies étonnantes que par la maîtrise des instruments.

Maintenant, fermez les yeux et laissez-vous porter par Blue. La pièce dure un peu plus de 18 minutes.

La suggestion du 27 août 2010

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

popova-zoya.jpg

Et si j’invitais la lectrice de Zoya Popova à s’arrêter un peu ici? Je suis certaine qu’elle y trouvera de quoi se nourrir…

La fierté des Italiens de Montréal

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:46

photo-140_ndld.jpg

photo-139_ndld.jpg

photo-181_ndld.jpg

photo-186_ndld.jpg

photo-163_ndld.jpg

photo-143_ndld.jpg

photo-144_ndld.jpg

photo-146_ndld.jpg

photo-167_ndld.jpg

photo-168_ndld.jpg

photo-178_ndld.jpg

La décoration intérieure de l’église de Notre-Dame-de-la-Défense, en plein quartier italien de Montréal, inaugurée en 1919, n’a été complétée qu’en 1927. C’est au maître-verrier d’origine italienne Guido Nincheri que celle-ci a été confiée. Celui à qui on doit nombre de vitraux, notamment ceux de l’église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge-d’Hochelaga, a laissé un riche héritage tant religieux (fresques ou vitraux d’un grand nombre d’églises au Canada et aux États-Unis) que profane (les fresques du Château Dufresne, à Montréal, entre autres).

Pour l’anecdote, que je tiens de Roger Nincheri, le petit-fils de l’artiste, qui nous a servi de guide il y a une quinzaine de jours, c’est sa grand-mère qui a servi de modèle pour la Vierge Marie. Quant à lui, il a prêté ses traits à ceux du petit Jésus de l’église Saint-Léon de Westmount que je compte visiter au cours des prochaines semaines. Non pas par ferveur religieuse, mais par goût pour l’architecture et l’art.

Voici donc en quelques photos celle qui fait la fierté des Italiens de Montréal malgré une fresque représentant Benito Mussolini bien avant la Seconde Guerre Mondiale.

Ce que mots vous inspirent 219

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

nikoff-mark.jpg

Il y a de la vérité, même s’il n’y a pas de vraisemblance, dans tout ce qu’un homme rêve. (José Eduardo Agualusa)

*toile de Mark Nikoff

Sur les traces de Pépé

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 6:38

photo-rigolotte-pour-mettre-dans-ton-blog-img_0016.jpg

Le compère Pépé aurait posé ses pénates à Bruxelles. C’est ce qu’affirme Armando qui a vu sa signature dans la capitale belge. Il s’est d’ailleurs empressé de la photographier à notre intention. Avec un peu de chance, peut-être sera-t-il en mesure de photographier l’individu la prochaine fois…