Lali

10 août 2010

Les vers de Joachim du Bellay 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

fazeli-malek.jpg

Il n’a pas fallu longtemps à la lectrice du peintre iranien Shahrad Malek Fazeli pour être interpellée par un texte de Joachim du Bellay. Si bien qu’elle l’a lu et relu pour mieux le retenir. Puis elle m’a demandé de le copier ici à votre intention :

Comme jadis l’ame de l’univers
Enamourée en sa beaulté profonde,
Pour façonner cette grand’ forme ronde,
Et l’enrichir de ses thesors divers,

Courbant sur nous son temple aux yeulx ouvers,
Separa l’air, le feu, la terre, et l’onde,
Et pour tirer les semences du monde
Sonda le creux des abismes couvers :

Non autrement, ô l’ame de ma vie!
Tu feus à toy par toymesme ravie
Te voyant peinte en mon affection,

Lors ton regard d’un accord plus humain
Lia mes sens, ou Amour de sa main
Forma le rond de ta perfection.

Sous le charme de Camané

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 20:22

camane.jpg

Le biographe britannique David Bret dit de lui qu’il est « le plus grand fadiste depuis Amália Rodrigues et Maria de Fe ». Remarqué lors de la Grande nuit du fado en 1979 où il gagne le premier prix, alors qu’il n’a que douze ans, Camané a enregistré son premier disque en 1995 et depuis n’a cessé de séduire les auditoires du Portugal et d’ailleurs. Je ne pouvais donc que tomber sous le charme moi aussi, chose qui risque de vous arriver dès les premières notes de Tudo Isso, tiré de son album Sempre de mim, paru en 1998, que je vous offre.

Rose tendresse

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 17:04

800-img_0093.jpg

Exactement ce dont j’avais besoin! Décidément, Armando connaît mes goûts! Les vôtres aussi?

Plus jamais Mozart

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 14:51

morpurgo.jpg

Ne jamais poser « la question Mozart » au grand violoniste Paolo Levi, telle est la seule directive donnée à la jeune journaliste appelée à l’interviewer à Venise à la veille d’un concert important. Et justement, parce qu’elle lui dit qu’elle ne mentionnera pas le nom de Mozart et qu’elle lui demande plutôt comment le violon est entré dans sa vie, le violoniste se servira de cette question comme tremplin pour lui raconter sa vie. Ou du moins une partie de celle-ci, puisqu’on ne peut parler de soi sans parler des siens.

Et c’est ce qui arrive à Paolo qui va livrer son histoire à la journaliste, des rues de Venise où il va écouter Benjamin qui sera en cachette de ses parents son professeur de violon jusqu’au troublant passé de ses parents, l’un venu d’Italie, l’autre de Pologne, réunis dans un camp parce qu’ils étaient juifs. Une histoire où Mozart sera évoqué, mais dont je ne dirai pas davantage, parce que Michael Morpurgo la raconte si bien que je préfère que vous lisiez Plus jamais Mozart et que vous en profitiez pour admirer le très beau travail de l’illustrateur Michael Foreman.

La suggestion du 10 août 2010

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

shannon-james-jebusa-6.JPG

Mais quel est ce message qui semble intriguer la lectrice de James Jebusa Shannon? Serait-ce une invitation à visiter cet endroit des plus originaux?

En direct du marché Maisonneuve

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:49

photo-064_mm.jpg

photo-065_mm.jpg

photo-063_mm.jpg

photo-069_mm.jpg

photo-070_mm.jpg

photo-067_mm.jpg

photo-066_mm.jpg

Une fois de plus, je me suis arrêtée au marché Maisonneuve. Parce qu’on y trouve le meilleur blé d’inde du tout Montréal. Et bien entendu, pour jeter un œil sur les fleurs!

Ce que mots vous inspirent 206

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

galvez-alberto-8.jpg

… on ne renonce jamais vraiment aux espoirs les plus insensés. (Philippe Besson)

*toile d’Alberto Galvez

De la lavande au Québec 2

Filed under: Ailleurs,Signé Lilas — Lali @ 7:05

photo-032_lav.jpg

photo-058_lav.jpg

photo-057_fl_lav.jpg

photo-033_fl_lav.jpg

photo-034_lav.jpg

photo-050_fl_lav.jpg

photo-041_fl_lav.jpg

photo-029_fl_lav.jpg

photo-030_fl_lav.jpg

photo-031_fl_lav.jpg

Nous avons parcouru hier les champs de lavande de Fitch Bay. Une expédition qui vous a permis de respirer ce parfum unique — que j’aime beaucoup, beaucoup, beaucoup — et peut-être même de découvrir le goût de la lavande si vous avez osé un peu. Saucisses à la lavande, fudge à la lavande, vinaigrette à la lavande peuvent en effet être dégustés sur place.

Mais il n’y a pas que de la lavande au domaine de Bleu lavande, malgré son nom! On croise des fleurs de toutes sortes aux alentours des maisons principales et on a même accès à une « zone de relaxation », laquelle est divisée en deux, le jardin de fleurs décoratives et le jardin de fleurs médicinales qui sont bien identifiées, et où quelques bancs aident à un vrai repos.

Suite et fin de la visite demain.