Lali

9 août 2010

Les vers de Joachim du Bellay 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

katzmann-herbert.jpg

J’aime provoquer des rencontres et c’est sûrement pour cette raison que j’aime tant celles entre les lectrices du soir venues de tous les pays et de toutes les époques avec un poète. Ainsi, celle de l’artiste Herbert Katzmann et de Joachim du Bellay, qui a permis à celle-ci de découvrir ce poème :

Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront,
Ceux qui aiment l’honneur, chanteront de la gloire,
Ceux qui sont près du roi, publieront sa victoire,
Ceux qui sont courtisans, leurs faveurs vanteront,

Ceux qui aiment les arts, les sciences diront,
Ceux qui sont vertueux, pour tels se feront croire,
Ceux qui aiment le vin, deviseront de boire,
Ceux qui sont de loisir, de fables écriront,

Ceux qui sont médisants, se plairont à médire,
Ceux qui sont moins fâcheux, diront des mots pour rire,
Ceux qui sont plus vaillants, vanteront leur valeur,

Ceux qui se plaisent trop, chanteront leur louange,
Ceux qui veulent flatter, feront d’un diable un ange :
Moi, qui suis malheureux, je plaindrai mon malheur.

Des voix venues d’Estonie

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 20:04

tormis.jpg

Il faut, pour apprécier la musique du compositeur estonien Veljo Tormis, aimer le chant choral, ce qui est mon cas, et encore plus quand il est a cappella, ce qui est aussi mon cas.

C’est donc à un voyage au pays des voix, des traditions et du folklore que nous convie l’album Fortgotten peoples. Divisé en six tableaux, lesquels présentent d’une à une dizaine de chansons chacun, cet album peut être à la fois lancinant ou appeler à la paix et à la sérénité, dépendamment de l’état dans lequel on l’écoute.

J’y ai trouvé pour ma part une musique qui respire et qui touche l’âme. C’est pourquoi je vous invite à écouter, de préférence les yeux fermés, Why We Look Forward to St. John’s Arrival.

Tournesols suisses

Filed under: Vos traces — Lali @ 16:03

tz5-20100711-19_l.jpg

tz5-20100711-07_l.jpg

tz5-20100711-15_l.jpg

tz5-20100711-17_l.jpg

Ils attendaient Denise, bien évidemment! Et Denise était au rendez-vous, bien évidemment!

La tendresse du soleil

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 13:54

photo-008_route.jpg

photo-009_route.jpg

Une telle tendresse ne peut que faire ressortir la beauté de tout ce qu’elle touche!

La suggestion du 9 août 2010

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

phillips-ammi-9.jpg

La lectrice de l’artiste folk Ammi Phillips serait-elle en train d’empiler des livres afin de se fabriquer une chaise? Il y a pourtant plus simple si on veut s’asseoir sur un livre : il suffit d’aller faire un tour ici.

Anecdotes de réviseure 6

Filed under: Anecdotes de réviseure,Couleurs et textures — Lali @ 10:27

grant-duncan-9.jpg

Ce sont bien sûr les fautes de frappe et de pluriel qui frappent la plupart des lecteurs qui n’ont pas l’œil aiguisé et exercé d’un réviseur linguistique. Et déjà, rien qu’avec celles-ci ils ont de quoi s’occuper au moins une fois par jour.

En ce qui me concerne, je n’ai pas fait le compte d’erreurs diverses auxquelles je suis confrontée au quotidien. Et peut-être cela vaut-il mieux tant. Le chiffre pourrait énorme.

Il y a toutes celles que je décèle et que je mets au grand jour parce qu’elles se trouvent dans des textes qu’on me demande de réviser. Puis il y a toutes celles qui se déploient partout et n’importe où. Dans le menu écrit à la main sur le tableau noir d’un restaurant où nous allons de temps en temps le midi. Dans un article (voire même le titre) d’un des deux quotidiens gratuits qu’on trouve dans les stations de métro. Sur la page d’accueil d’un site Web (ou devrais-dire « d’acceuil » tant l’inversion du « e » et du « u » est monnaie courante). Dans des livres publiés par des éditeurs dont les noms évoquent des prix littéraires.

Et puis, il y a non pas une coquille tellement énorme que vous tombez de votre chaise si vous êtes le moindrement assis en équilibre, mais une coquille mathématique que l’auteur aurait dû remarquer, ainsi que son éditeur et les trois réviseurs qui ont eu le texte en main. Mais personne n’a vu que le héros du livre, un enfant posthume, est né dix ans après la mort de son père, bien avant l’ère de la conception in vitro… Et vous vous dites que ce n’est pas demain la veille que vous serez au chômage.

*toile de Duncan Grant

Ce que mots vous inspirent 205

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

courbet-gustave-6.jpg

Le message le plus sublime de tous n’est-il pas celui auquel on peut rêver sans fin, parce qu’il a été tu? (Nancy Huston)

*toile de Gustave Courbet

De la lavande au Québec 1

Filed under: Ailleurs,Signé Lali — Lali @ 7:09

photo-028_lav.jpg

photo-067_lav.jpg

photo-064_lav.jpg

photo-082_lav.jpg

photo-071_lav.jpg

photo-076_lav.jpg

photo-077_lav.jpg

photo-083_lav.jpg

photo-078_lav.jpg

photo-087_lav.jpg

C’est tout à côté de la frontière des États-Unis : près de Stanstead, un des plus jolis villages du Québec, lequel constitua un des refuges des nombreux loyalistes qui s’installèrent chez nous, surtout dans les Cantons de l’Est, à la fin du XVIIIe siècle.

L’endroit s’appelle Fitch Bay et ce domaine qui compte 300 000 plants de lavande est un des moteurs économiques de la région avec une entreprise (Bleu Lavande) qui cultive de la lavande anglaise et exploite si bien cette richesse (aromatique et comestible) qu’il y a au Québec huit boutiques du même nom et d’un bout au l’autre du pays près de 200 boutiques qui vendent ses produits.

Voici donc, en photos, le premier d’une série de trois billets sur la lavande de Fitch Bay.