Lali

3 août 2010

Avec Supervielle 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

cassatt-mary-15.jpg

La lectrice peinte par Mary Cassatt est allée de poème en poème. Heureuse de découvrir Jules Supervielle et plus particulièrement, son recueil La fable du monde (publié en 1938), dont elle a retenu cet extrait pour nous :

Encore frissonnant

Encore frissonnant
Sous la peau des ténèbres
Tous les matins je dois
Recomposer un homme
Avec tout ce mélange
De mes jours précédents
Et le peu qui me reste
De mes jours à venir.
Me voici tout entier,
Je vais vers la fenêtre.
Lumière de ce jour,
Je viens du fond des temps,
Respecte avec douceur
Mes minutes obscures,
Épargne encore un peu
Ce que j’ai de nocturne,
D’étoilé en dedans
Et de prêt à mourir
Sous le soleil montant
Qui ne sait que grandir.

Deolinda, irrésistible!

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 19:44

deolinda.jpg

Deolinda passe ses journées à la fenêtre à regarder ce qui se passe dans les rues de Lisbonne, en compagnie de ses deux chats et de son poisson rouge. Et pas question que ce soit triste. C’est donc avec humour, parfois même surréaliste qu’Anna Bacalhau, entouré de ses cousins réinvente le fado, le teintant parfois de samba ou de ranchera mexicaine.

Dois selos e um carimbo, le tout nouvel album de Deolinda, est une merveille qui ne pourra que vous charmer (elle a déjà séduit l’auteur de ce billet). Surtout quand vous entendrez Quando Janto Em Restaurantes.

À la plage

Filed under: Vos traces — Lali @ 17:17

tz5-20100718-068_l.jpg

tz5-20100718-044_l.jpg

tz5-20100718-040_l.jpg

tz5-20100718-062_l.jpg

tz5-20100718-067_l.jpg

Certains y vont se faire bronzer, d’autres pour faire causette tandis que les plus hardis vérifient la température de l’eau ou ont idée de faire des châteaux de sable. Peu importe le choix qu’ils feront, Denise les a à l’œil!

La lectrice du midi

Filed under: Mon Montréal,Scènes livresques,Signé Lali — Lali @ 15:05

photo-152_lectrice.jpg

Tout autour, il y a des bacs à fleurs, des arbres, des bosquets fleuris à profusion, mais elle ne semble pas les voir. À moins que justement elle ait choisi cet endroit pour ces raisons?

La suggestion du 3 août 2010

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

dagnan-bouveret-pascal-adolphe-jean.jpg

Ce poème que j’ai beaucoup aimé devrait être apprécié par beaucoup, notamment la lectrice du peintre Pascal Adolphe Jean Dagnan-Bouveret à qui j’en suggère la lecture.

Quand la tendresse s’écrit en blanc

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:03

lali-img_0133.jpg

lali-img_1002_clipboard03.jpg

lali-img_1001_clipboard01.jpg

C’est qu’Armando n’est pas loin!

Ce que mots vous inspirent 201

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

gorinov-spartak.jpg

Quelle que soit notre vérité, la tristesse d’avoir perdu quelqu’un qu’on aime est inconsolable. La vérité, la sincérité, la force, la douceur, rien ne peut calmer la douleur, et, en allant au bout de cette souffrance, on apprend quelque chose qui ne nous est d’aucune utilité pour la prochaine vague de tristesse qui nous surprendra. (Haruki Murakami)

*toile de Spartak Gorinov

Sur ma route 22

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:01

photo-097-surmaroute.jpg

photo-101_surmaroute.jpg

photo-189_surmaroute.jpg

photo-142_bac.jpg

photo-185_surmaroute.jpg

Il y a aussi quelques pots qui attirent mon attention!