Lali

13 octobre 2009

Un appel à l’essentiel 12

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

fontaine-andre.jpg

Elle s’est installée à son aise. Comme si elle était chez elle. La lectrice peinte par André Fontaine avait rendez-vous avec les mots du poète Antonio Ramos Rosa et de son recueil Le livre de l’ignorance. Seule à seuls. Rien n’allait la troubler. Enfin, le croyait-elle. Jusqu’à ce qu’elle lise ceci :

Être ensemble c’est répondre à la lumière
qui s’exalte parmi nous en exigeant des noms
Nous nous élevons alors jusqu’à ce que plus le flux rythme
le cours naturel du dialogue convivial
Et dans le cœur réside un pur enthousiasme
qui est feuillage musique clair édifice
et aussi étincelles d’un heureux embrasement
D’une profondeur indicible nous imaginons
nos élans qui montent en spirale
Et le parcours s’illumine et ondule jusqu’au faîte
de l’émotion enivrée qui est l’âme et l’intelligence
d’un arbre unique qui tremble et qui règne

est-ce vie que je fuis

colie-wight-lea-6.jpg

est-ce vie que je fuis
quand pour tout horizon des mots
quand pour tout rêve des mots
quand pour tout souvenir tout devenir des mots
est-ce vie que je fuis ainsi

(octobre 2009)

*toile de Lea Colie Wight

Mensonges, subterfuges et dissimulations

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 20:18

fausses-innocence.gif

Rarement roman (qui sera diffusé en téléfilm en fin d’année, ai-je appris en me promenant dans la toile) a-t-il mieux porté son titre. Car il s’agit, oui, d’innocence, de culpabilité, de mensonges, de subterfuges, de tours de passe-passe et de dissimulations, comme il s’agit aussi d’amour.

Roger, toute sa vie, n’a aimé que Mathilda, qui a épousé un médecin pendant qu’il était au front. Elle, l’Allemande recueillie par sa famille et que sa mère considérait comme sa propre fille. Elle, l’Allemande, dans cette zone qui a été belge et allemande tour à tour, avant de faire partie de cette Belgique germanophone méconnue où mon amie Eugénie m’a emmenée, là où sur la même route, les nombres pairs sont dans un pays, et les impairs dans l’autre.

Roger, donc, toute sa vie, n’a aimé que Mathilda, qui vient lui annoncer la mort de son mari alors qu’il l’a vu bien vivant la veille puisqu’il l’a ramené chez lui. Un mari qu’elle ne peut qu’avoir tué. Il lui faudra donc devenir complice pour protéger celle qu’il aime. C’est pour lui la seule évidence, la motivation qu’il a attendu toute sa vie pour donner un sens à son quotidien sans surprise de bourgmestre entre une mère omniprésente, le bordel le samedi soir et les tombes du cimetière.

Armel Job, dont j’avais beaucoup aimé Baigneuse nue sur un rocher, se fait une fois de plus conteur dans un contexte où la vérité n’est pas toujours celle qu’on pourrait croire. Il le fait avec justesse en faisant alterner les voix de Roger et de Mathilda, jusqu’au dénouement final, jusqu’à ce que « les fausses innocences » se voient dévoilées.

Terrain de jeux, l’automne

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:55

photo-185b.jpg

L’été, les Italiens y jouent aux boules, les Français à la pétanque. On se croirait même ailleurs que sur le boulevard des Galeries d’Anjou. Mais l’automne les joueurs de boules laissent les feuilles envahir leur terrain de jeux…

Pyracanthas au soleil

Filed under: Vos traces — Lali @ 14:02

piracanthas.JPG

Des pyracanthas? Je n’avais encore jamais vu ce mot! Merci à Chris à qui on doit cette photo pleine de soleil qui permet à tous d’être plus savants!

La suggestion du 13 octobre 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

meurs-hermanus.JPG

Et si on invitait la lectrice peinte par l’artiste Hermanus Meurs à aller faire un tour du côté de Toulouse?

Bancs d’automne

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:51

photo-166b.jpg

photo-171b.jpg

photo-172b.jpg

Ils sont pourtant bien invitants. Mais ils semblent désertés. L’automne est bel et bien là.

Jaune d’octobre

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:50

photo-174b.jpg

photo-175b.jpg

Peut-être que personne ne leur a dit que c’était l’automne?

Quelques images des Côtes d’Armor 1

Filed under: Vos traces — Lali @ 6:51

tz5-07092009-006.jpg

tz5-07092009-015.jpg

tz5-07092009-018.jpg

tz5-07092009-025.jpg

tz5-07092009-042.jpg

tz5-07092009-046.jpg

tz5-07092009-048.jpg

Des images d’une chapelle à Prougrescant, de La Roche-Jaune, qu’a retenues Denise et qu’elle se fera un plaisir de vous raconter, alors que pour quelques jours nous suivrons ses traces dans cette Bretagne du Nord dont elle est revenue tout à fait séduite!

Un livre laissé là pour vous…

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:05

kreimer-julian.jpg

Le pays de Lali vous a tellement tenus occupés ces deux derniers jours que vous n’avez pas eu le temps de prendre connaissance des textes inspirés par la toile du 4 octobre, pas plus que vous n’avez examiné la toile déposée dimanche? Heureusement que l’artiste Julian Kreimer a vu à tout et qu’il a pris soin de tout réunir dans le livre laissé là à votre intention!

Page suivante »