Lali

27 août 2009

Ombres portées 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

korin-pavel.jpg

C’est la lectrice peinte par l’artiste russe Pavel Korin qui s’est ce soir attardée sur les mots du recueil Les ombres portées de mes chimères de Mireille Ruppli-Coursange.
Jusqu’à ce qu’elle s’arrête ici :

Toi-moi, corps mêlés
Dans leurs âmes échangées
À cette image
Ma pensée accrochée
Par cette magie
Mon cœur retenu.

Ton corps contre le mien
Chaleur
Tes bras en étreinte
Ton visage, tes mains, tes yeux
J’aimerais.
Et le désir de ma bouche
Te dessinant
Dans l’effleure de ta peau
Douce, caresse.

Tes baisers furieux
Qui hérissent mon désir
Tes lèvres ouvertes
Sur mes mots volubiles
Ton sexe offert
J’aimerais.
Tout contre moi.

Tricoter de nos jambes
Le fil de l’inouï sens
Ravir ton corps à cœur
J’aimerais.
Ta joue dans le creux de mon ventre
Ton oreille à l’écoute de mes sens
Tes mots, mes mots
Et la voix du sens partagé
Dit du désir
Sidéré du délire
Délié
J’aimerais.

Ta langue, tes dents
Mordante caresse
Comme une appogiature,
Et mon corps qui résonne,
Et ta voix qui vibre
De notes inconnues.
Cette partition originale toujours
Avec toi, aimé,
J’aimerais.

Sans raison autre
Que mon cœur aimant
Mon âme émue
De cette mélodie,
À dorer le parchemin
Traversé du plaisir
Duettiste.
J’aimerais.

rien que des mots

enckell-magnu.JPG

je n’avais que des mots
rien que des mots
de pauvres mots
pour dire le cœur qui bat la chamade

je n’ai toujours que des mots
rien que des mots
de bien fades mots
pour dire que le cœur se débat encore

(août 2009)

*toile de Magnus Enckell

Anecdotes de libraire 56

Filed under: Anecdotes de libraire,Couleurs et textures — Lali @ 19:21

falk-robert-rafailovich.jpg

Je sais que les sous-produits liés à des livres pour enfants sont supposément « rentables ». Mais j’avoue que ça m’a toujours agacé de vendre des poupées Caillou, des figurines Schtroumpfs, des épinglettes Tintin, des signets du Petit prince, des carnets Mafalda, etc. Serais-je donc une puriste pour vouloir établir une différence entre un libraire et un boutiquier?

*toile de Robert Rafailovich Falk

Les chaises de la rue Henri-Julien

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:22

photo-2531.jpg

Mais qui donc attendaient-elles ainsi?

Quand Armando regarde Lisbonne

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 14:49

le-tage-au-fond-img_0024.jpg

lisboa-img_0075.jpg

Y a des moments, comme ça, où j’entrerais dans une des photos d’Armando… Pas vous?

La suggestion du 27 août 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

commere-jean.jpg

La lectrice de l’artiste Jean Commère serait-elle une cinéphile? Peut-être alors apprécierait-elle faire un saut à Montréal quelques jours question de participer à un festival que je n’ai pas manqué pendant une dizaine d’années et qui débute aujourd’hui?

Joli jaune 11

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:19

photo-2528.jpg

photo-2529.jpg

Profitons-en! Dans peu de temps, le jaune sera celui des feuilles d’automne!

La tendresse de la rose

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:57

photo-2496.jpg

Quoi de mieux pour un jeudi?

Jaune et blanc

Filed under: Vos traces — Lali @ 7:08

tz5-12072009-23.jpg

tz5-juin-2009-1222.jpg

tz5-juin-2009-0970.jpg

tz5-juin-2009-1352.jpg

Mais pas n’importe quel jaune, ni n’importe quel blanc, ils sont suisses, Denise vous le confirmera.

Les petits détails

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:14

sorin-savelij-abramovich.JPG

Certains jours, le moindre pas qu’on fasse, le moindre geste, le moindre livre qu’on ouvre, nous ramènent en arrière. Au temps d’autres souvenirs, d’autres couleurs, d’autres saisons. À ces jours où on ne pensait pas à demain. À ces matins qui réchauffaient les fleurs. À tous ces petits détails du quotidien qui nous tenaient en vie. Et qui, disparus, prennent toute la place.

*sur une toile de Savelij Abramovich Sorin

Page suivante »