Lali

17 août 2009

Poèmes d’Ardèche 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

nalpas-frederique.jpg

Comme celles qui sont passées ces derniers soirs, la lectrice de la pianiste et peintre Frédérique Nalpas a été emportée par les mots de Mireille Fargier-Caruso. Et du recueil Lettre à L., elle a tiré ceci :

le désir de grandir
comme si nous étions sans limites
sans loi
comme si l’opacité
ne nous atteignait pas
comme s’il n’y avait pas
au plus profond de nous
l’inachevé

quand la nuit dessinera des ombres

duranovic-nebojsa.jpg

et si un jour tu oublies
si jamais ton cœur ne tremble plus
si ta main ne cherche plus la mienne
ni ta bouche mes lèvres

je relirai les mots d’avant
quand la nuit dessinera des ombres

(août 2009)

*toile de Nebojsa Duranovic

Un « classique » de la littérature portugaise

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:39

namora.jpg

C’est ici que j’ai découvert le Carnet d’un médecin de campagne de Fernando Namora. Un livre que je ne pensais pas trouver, car il n’a pas été réédité depuis 1955. Et quel bonheur de le trouver à la bibliothèque, bien relié, attendant ma visite. Avec son odeur de vieux livre qui ne se décrit pas. Son papier qui a jauni. Ses pages qu’on a trop peu tournées.

Dommage. Oui, dommage que ce livre ait été si peu lu. Car il y a dans ce récit, ou plutôt cette suite de récits, un ton, des images, des scènes, une époque. Un Portugal qui n’est pas encore révolu, dont les villages reculés hébergent encore des guérisseurs de tout genre, où la population gitane n’a jamais cessé de croître, où l’étranger – comme ce médecin venu du nord – n’est pas accepté d’emblée mais après avoir fait ses preuves, dix fois plutôt qu’une. Un Portugal de petites gens, de superstitions, de simplicité. Le Portugal des villages éparpillés dans la montagne, isolés. Un Portugal que l’auteur aime intensément, avec un respect profond pour les travailleurs de la terre.

Le Carnet d’un médecin de campagne est à découvrir, dans cette édition qui a certes vieilli mais qui n’en est pas moins intéressante, en attendant que quelqu’un pense à faire une nouvelle traduction de ce bijou afin de donner à celui-ci le rayonnement auquel il aurait droit, celui d’un « classique » de la littérature portugaise.

Y a du monde à Bruxelles!

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 18:06

p1030494_2.jpg

p1030495_2.jpg

Même sur les murs, vous dira Chantal, qui a pris la photo…

Joli jaune 8

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:07

photo-2270.jpg

photo-2275.jpg

photo-2278.jpg

Oui, encore du jaune! Il y en a décidément partout!

Les merveilles d’Armando 12

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 14:05

poeme-visuel-img_0234.jpg

lali-veroniques-img_0181.jpg

Pourquoi l’Algarve est si loin, Armando? Tu sais la réponse, toi?

La suggestion du 17 août 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

forbes-isabel-1.jpg

Le lecteur peint par l’artiste Isabel Forbes songerait-il à passer quelque temps au Québec? Nul doute qu’avant de préparer ses vacances, il lui faut absolument jeter un œil ici.

Encore quelques roses…

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:16

photo-2453.jpg

Pour un peu de tendresse et de douceur…

Arrêt, rue de Bellechasse

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 8:33

photo-2251.jpg

photo-2252.jpg

photo-2253.jpg

photo-2254.jpg

photo-2255.jpg

Pour que la chasse aux fleurs rapporte, il n’y a pas de « meilleure » rue que celle-ci…

Couleur tendresse

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:44

photo-2266.jpg

Pour que la journée se passe sans heurt d’aucune sorte!

Page suivante »