Lali

11 juillet 2009

Les mots d’Alain 17

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

dyer-margaret-7.jpg

J’aime les regarder lire soir après soir ces livres que je sors de mes rayons la plupart du temps, même s’il m’arrive de glaner ailleurs. J’aime les regarder s’imprégner des mots qu’elles lisent, comme ça a été le cas pour la lectrice peinte par Margaret Dyer qui s’est arrêtée ici dans sa lecture de Transparole d’Alain St-Yves :

On ne peut oublier on ne peut oublier
On reste désemparé un long moment le cœur hagard
puis on repart avec la tête lourde de pierres tombales
avec des traits tirés fleuves taris plus encore
avec le sourire exactement comme une tristesse… parfois
On reste seul seul pour continuer les labours
dans la mince espérance
seul avec des pas qui s’obstinent à se souvenir
et à nous ramener sur des routes qu’on croyait perdues
seul à souquer l’amour désenvahi
seul avec nos désirs et nos rêves
comme des feuilles brisées par la froidure automnale
On ne peut oublier Nos gestes perdent de leurs feux orgueilleux

Il y a quelqu’un qui marche
Il est le seul passant
Il pleut
La nuit froide se cherche un peu de chaleur

Quelqu’un marche
avec la nuit dans ses poches
Son amour est un caillou
qui roule sous nos pieds

Un bain de fraîcheur pour les jours de canicule

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:22

mary-dollinger.gif

Lorsque je lisais les dernières pages du roman de Mary Dollinger Au secours Mrs Dalloway! et que je constatais que ça allait bien finir, presque dans le meilleur des mondes, j’ai été déçue quelques minutes. Mais pourquoi bouder mon plaisir? Pourquoi il ne pourrait pas y avoir des fins comme dans les romans de mon adolescence? Pourquoi n’aurions-nous pas droit à une fin cinématographique? Et j’ai pensé : pourquoi pas?

J’avais tant aimé l’humour de Mary Dollinger, sa façon de raconter, ses personnages proches de la caricature, les anecdotes qui défilent que je n’allais pas me laisser décevoir par une fin rose bonbon, que non.

J’avais eu trop de plaisir à voir Clare, le personnage principal et la narratrice, aux prises avec les personnages de son premier roman qui s’écrivait parfois sans elle parce que ceux-ci avaient une vie bien à eux pour ne pas dire une fois de plus : pourquoi pas?

Au revoir Mrs Dolloway! est un délicieux moment de lecture, un bain de fraîcheur pour les jours de canicule dont vous trouverez ici un joli compte rendu ainsi qu’un extrait, qui devrait vous donner envie de plonger dans les aventures de cette Anglaise qui décide de s’émanciper en écrivant rien de moins que ce qui sera un best seller. Et pour découvrir l’auteure en ses mots à elle, rien de mieux qu’un tour sur son blog.

Les lecteurs des bancs de Dijon

Filed under: Vos traces — Lali @ 16:04

17446960.jpg

lecteurs.jpg

Ne nagent-ils pas en plein bonheur? C’est du moins l’impression qu’a eue Béatrix quand elle les a croqués sur le vif!

Jolie teinte

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 14:47

photo-1402.jpg

photo-1404.jpg

photo-1406.jpg

C’est ce que m’a dit le vent quand il les faisait se balancer allègrement!

Il vaut mieux lire qu’entendre ça 6

ancher-anna-2.jpg

Triste de lire ces commentaires… Voilà le commentaire – qui sous-entendait autre chose – que je n’ai pas validé ces derniers jours. Même si celui qui l’a écrit affirme que pourtant, il aime bien ce blog. Parce que j’y ai vu de la méchanceté pour ceux et celles qui laissent leurs traces en rangeant leur sérieux dans un tiroir.

On ne s’attaquera pas ici à ceux qui laissent des commentaires. Ça ne passe pas. Pas plus que n’a passé un commentaire s’attaquant aux rondeurs d’une lectrice que j’ai photographiée il y a un moment et que j’ai supprimé.

Il en est ainsi. Et ça ne changera pas. Le pays de Lali ne deviendra pas un champ de bataille. Et il ne freinera pas l’humour de ceux et celles qui se reconnaîtront sous prétexte que ça ne plait pas à un individu.

Et je suis retournée à mon livre, le commentaire détruit, parce qu’il vaut mieux lire qu’entendre ça!

*toile d’Anna Ancher

La suggestion du 11 juillet 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

bashan-yoav.jpg

Et si j’offrais à la lectrice de Yoav Bashan un très beau moment poétique?

Faut-il y croire?

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:24

correio-da-manha-img_0270.jpg

C’est ce que semble se demander le lecteur qu’a croisé Armando à Lisbonne récemment. Mais croire à quoi, au fait?

Une dernière fois?

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

estrada-adolfo-3.jpg

Seriez-vous en train de relire une dernière fois, comme le lecteur peint par Adolfo Estrada, ce que vous avez écrit à partir de la toile de dimanche? À moins que vous ne soyez en train de tisser un texte, comme vous savez que vous avez encore 24 heures devant vous avant que je ne valide tous les commentaires reçus?

Les merveilles d’Armando 6

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 7:48

jeste-pour-arroser-img_0029.jpg

la-meuilleur-photo-img_0248.jpg

Je ne me lasse pas des merveilles rapportées d’Algarve par Armando. Et mon petit doigt me dit que je ne suis pas la seule…

Le pot aux fleurs rose tendresse

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:36

photo-1308.jpg

photo-1309.jpg

photo-1310.jpg

photo-1312.jpg

N’est-ce pas une des plus jolies couleurs au monde que ce rose?

Page suivante »