Lali

28 mai 2009

Pour celle qui aimait la montagne 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

chiasson-denis-5.jpg

J’aime ce moment où les lectrices du soir ouvrent le livre laissé pour elles. Un livre qui dure quelques jours, parfois un peu plus, un livre avec lequel l’une d’elle repart. C’est ce qui arrivera dan quelques jours. Le temps à certaines de tourner les pages du recueil d’André Velter. Comme la lectrice de Denis Chiasson qui a laissé un signet pour indiquer son choix :

Je dirai

Je dirai qui est mon amour
dans le présent ruiné, je dirai
sa beauté et son rire,
sa lumière et sa force,
je dirai comme elle va
toujours au-dessus d’elle-même,
comme elle danse au-delà du dernier pas,
je dirai ce qui ne se dit
qu’aux anges et aux fées,
aux vagabonds et aux amants, je dirai
le midi de nos corps en bataille,
le vertige de nos yeux,
cette évidence dans nos âmes
qui brûlait sans brûler,
qui criait sans crier,
qui était de pure merveille et de grâce incarnée,
je dirai ta vie lèvre à lèvre
et tes secrets sur ma bouche,
la bascule de tes cheveux
l’éclat de ta voix soudain qui tutoyait les dieux.

Pour rêver de Brest

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:30

brest.jpg

Des photos de Philip Plisson, des textes de Sandrine Pierrefeu, un petit livre qui s’appelle Rade de Brest de l’Aulne à l’Élorn, et vous nagez en plein bonheur. Imaginez des pierres, des sentiers, des vagues, des bateaux et des phares. Imaginez le vent, l’odeur de la mer, là où « le large est une lancinante invitation au voyage ». Là où « ce n’est pas la mer qui bouge, c’est la lumière en elle ». Oui imaginez tout ça… et vous aurez envie de tourner les pages de ce livre avec moi…

Bleu au sol

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 16:31

photo-792.jpg

Heureusement que je regarde – presque – toujours où je mets les pieds… J’aurais pu rater ce bleu! Un bleu presque portugais qui indique une entrée d’eau!

Quand Denise regarde une vache qui regarde un oiseau

Filed under: Vos traces — Lali @ 14:14

p1040710a.jpg

Quand j’ai vu cette photo, j’ai tout de suite pensé à une de ces aventures qui restent gravées en nous et auxquelles on pense en souriant… Allez, je vous raconte.

Automne 1974, j’ai 13 ans. Au cours d’arts plastiques, le sujet imposé du jour : un train. Médium au choix. Quel beau sujet, me suis-je dit en sortant les craies de cire pour dessiner un train d’enfant au bout d’une corde. Un wagon avec des yeux aux longs cils, un grand sourire. Un train bien jaune. Et dont j’étais très fière. Quel beau sujet, a pensé mon amie Jeanne, en sortant ses fusains pour dessiner des vaches qui regardaient un train au loin, minuscule, se perdant à l’horizon. Et comme elle était contente de ses vaches généreuses, avec leurs queues fouettant l’air pour éloigner les mouches et leur mine patibulaire.

Nous avons toutes les deux eu zéro. Nous étions hors thème, paraît-il. Et nous avons dû rester trois soirs pour peindre à l’huile deux bouteilles et une orange en respectant la perspective et les ombres. Pourtant, mon train d’enfant était bien joli. Pourtant, les vaches de Jeanne étaient on ne peut plus réussies (sa caricature de la prof d’arts plastiques aussi, au fait). Mais nous étions hors thème.

Aujourd’hui, Jeanne est cinéaste, elle pose sur la vie un regard qu’on n’attend pas et qui déroute parfois. Et moi, j’écris de petites histoires avec un angle qui n’est peut-être pas celui escompté non plus.

Et peut-être que si elle voyait la vache qui regarde l’oiseau, elle dirait à Denise : pas mal ton oiseau qui danse pour séduire la vache… Oui, tout est toujours question de regard!

La suggestion du 28 mai 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

keshav-nicole.jpg

La lectrice peinte par l’artiste Nicole Keshav semble tant aimer les parcs que j’ai envie de lui faire découvrir le parc Lafontaine . Vous venez aussi? C’est par là!

À la main ou dans la poche

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:50

img_0070ab.jpg

img_0083ab.jpg

img_0173dd.jpg

Aucun des lecteurs du jour saisis sur le vif par Armando ne risque d’être pris au dépourvu. En effet, chacun d’eux à la main ou de la poche de quoi nourrir son appétit!

On dirait des friandises!

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 8:26

photo-806.jpg

photo-802.jpg

photo-808.jpg

photo-801.jpg

photo-796.jpg

photo-797.jpg

Bien entendu que j’ai eu droit à quelques regards dubitatifs pendant que je croquais des yeux et de l’appareil photo les arbres du boulevard, et plus précisément ce qui a plus l’air de friandises que de traces de végétation!

Il pleut…

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 7:31

il-pleut-encore-img_0011.jpg

sale-temps-pour-la-feuille-img_0119.jpg

comme il pleuvait sur Bruxelles avant le départ d’Armando pour le pays où tout est bleu. Il pleut… comme il pleuvait sur ces feuilles sur lesquelles il s’est attardé tendrement.

Cascade

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 7:11

p1010441_2.jpg

p1010442_3.jpg

Une petite pause s’impose devant une si jolie cascade, non? Demandez à Chantal, elle vous dira exactement où elle se trouve dans le parc de La Villette.

Les piles du bonheur

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 5:48

rodriguez-kiko-1.JPG

Bonheur de toutes ces piles. Sur la table de chevet. À côté de l’écran. Sur le sofa. Dans mon lit. Dans tous ces endroits où je n’ai qu’à tendre le bras.

Bonheur de toutes ces piles où se côtoient recueils de poèmes et romans, récits et guides, desquelles je tire ce que j’emmènerai avec moi pour glaner quelques pages en cours de journée.

*toile de Kiko Rodriguez

Page suivante »