Lali

4 avril 2009

Le recueil aux pages jaunies 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

pellicer-jose-luis.jpg

Les pages ont jauni. Beaucoup jauni. Mais je tiens à ma vieille édition des Poèmes choisis d’Hector de Saint-Denys Garneau. Parce que c’est un des premiers recueils de poèmes que j’aie achetés alors que j’étais adolescente et parce qu’il m’a toujours accompagnée. Parce que je l’ouvre ponctuellement comme chacun ouvre les pages des poètes de ses racines. Pour se retrouver. Pour retrouver les mots aimés. Et c’est à partir de ce soir que je le prêterai aux lectrices du soir, à celle peinte par José Luis Pellicer en premier. En souhaitant qu’elle s’arrêtera sur ces vers :

Rivière de mes yeux

Ô mes yeux ce matin grands comme des rivières
Ô l’onde de mes yeux prêts à tout refléter
Et cette fraîcheur sous mes paupières
Extraordinaire
Tout alentour des images que je vois

Comme un ruisseau rafraîchit l’Île
Et comme l’onde fluente entoure
La baigneuse ensoleillée.

Prochain rendez-vous le 2 mai

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 23:01

westerman-arne-6.jpg

La lectrice peinte par Arne Westerman a tout lieu de se réjouir. C’est en effet dans l’édition spéciale du journal des nouvelles débridées du pays de Lali qu’elle a pu lire l’information concernant le prochain samedi de nouvelles inventées de toutes pièces qu’elle pourra, tout comme ceux qui le voudront, commenter et pimenter! Du coup, le samedi 2 mai a été inscrit à son agenda!

Les mois les plus amoureux

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 22:01

van-auten-deborah-2.jpg

Après de nombreuses années d’enquête, une société versée dans les statistiques en tout genre vient de tirer ses conclusions. Février n’est pas le mois de l’amour, comme certains l’ont toujours cru. Amour commençant par une voyelle, on a découvert qu’avril, août et octobre qui commencent aussi par des voyelles seraient des mois bien plus propices aux choses amoureuses. Trois mois plutôt qu’un, quelle bonne nouvelle! Et de plus nous sommes en avril!

*toile de Deborah Van Auten

Des fraises toute l’année?

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 21:01

ury-lesser-2.jpg

Certains producteurs maraîchers sont sceptiques. En effet, des fraises toute l’année? C’est ce qu’annonce un agronome qui aurait trouvé une façon naturelle de faire en sorte que le sol même gelé se prête à la culture des fraises tous les mois de l’année tant qu’on recouvre les fraisiers d’une couverture chauffante dès que la température descend sous 10 degrés. Notre reporter, lui aussi incrédule, a rencontré l’agronome. Les réponses à ses nombreuses questions dans le cahier Consommation.

*toile de Lesser Ury

Les mésaventures de Bugs Bunny

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 20:01

sugimoto-henry.jpg

Rien ne va plus aux studios de la Warner. Bugs Bunny, à force de manger des carottes est devenu de la couleur de celles-ci. Et même mis à la diète, au chou et au céleri, pas moyen de lui redonner sa teinte initiale. Si bien que les studios ont décidé de faire un appel à tous afin d’aider ce pauvre lapin qui refuse qu’on change son nom pour Rusty!

*toile signée Henry Sugimoto

Le maillot 2009

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 19:01

rukhikyan-karlen-1.jpg

Les Japonais ne savent décidément plus quoi inventer pour attirer l’attention des spécialistes de la mode. Après les maillots qui ne cachaient rien faits de ficelles minuscules, voici qu’ils proposent des maillots faits de tissu invisible quand ils sont secs et qui se colorent à l’eau, à condition que ce ne soit pas de l’eau salée. Un mouvement pour la protection de l’eau tente d’empêcher la mise sur le marché ce « produit » considéré nuisible à l’écologie… Détails et photos en page 4.

*toile de Karlen Rukhyan

Je l’ai sur le bout de la langue!

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 18:01

piloco-richard-13.jpg

Depuis le temps qu’on attendait que quelqu’un prenne au mot l’expression « Je l’ai sur le bout de la langue! » C’est maintenant réglé, quelques gouttes de thé tiède ajoutées à un produit dont le créateur ne veut pas divulguer le contenu et déposées sur le bout de la langue feraient apparaître le mot cherché qui pourrait être lu par celui a qui la phrase a été adressée!

*toile de Richard Piloco

Un prénom, une destination

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 17:01

payne-john-j-1.jpg

Radio-Filles, une nouvelle station de radio québécoise, vient de lancer un concours pour le moins original, mais qui ne semble pas plaire à toutes. Le concours qui s’appelle Gagnez la destination de votre prénom propose de faire voyager une Florence vers la ville du même nom, une Alexandra en Égypte, une Sophie en Bulgarie, une Madeleine à Paris pour y prier, une Christine à Paris et à Bruxelles pour voir les rues qui arborent son prénom, une Charlotte à Charlottetown, une Alberta en Alberta, une Catherine sur la rue Sainte-Catherine, en plein centre-ville de Montréal… et une Mado chez Mado, un bar de danseuses du nord de Montréal… D’ailleurs, depuis le début de ce concours, toutes les Madeleine qu’on appelait affectueusement Mado ont repris leur prénom d’origine…

*toile de John J. Payne

Le secret du rouge

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 16:01

ngatane-ephraim.jpg

Il y a longtemps que le spécialiste d’art Lorenzo Ruggiero cherchait comment les peintres de l’époque du fauvisme avaient pu obtenir un rouge aussi vif qui n’a jamais perdu de son éclat au fil des ans. Et pourtant, la réponse se trouvait là, dans le champ devant sa maison. Des coquelicots! Quelques pétales écrasés puis macérés dans l’huile procurent le plus beau des rouges et qui plus est, un rouge permanent!

*toile d’Ephraim Ngatane

Les poissons volants

Filed under: Couleurs et textures,Nouvelles débridées — Lali @ 15:01

nance-sasser-lyn.jpg

Les touristes qui découvrent Genève pour la première fois sont médusés. Jamais ils n’avaient vu un truc pareil. Jamais aucun guide n’en avait fait mention. Mais ils sont trop nombreux à avoir assisté à un tel spectacle pour qu’on puisse affirmer qu’il s’agit là d’un poisson d’avril. Il y aurait autour du jet d’eau un déploiement de poissons volants. Si, si! Des centaines de poissons rouges s’amuseraient à sortir de l’eau et à traverser le jet d’eau pour le plaisir des enfants. L’explication de ce phénomène reste tout de même un peu bancale. Les poissons en question auraient été jetés dans le lac par un amuseur de cirque qui prenait sa retraite et qui ne savait pas quoi faire de ses poissons entraînés à voler…

*toile de Lyn Nance Sasser

Page suivante »