Lali

24 February 2009

Minuits partagés 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

cabrera-miguel.jpg

J’aime l’improbabilité d’une rencontre, celle d’une religieuse du XVIIIe siècle peint par l’artiste mexicain Miguel Cabrera et du poète du XXe siècle Robert Piccamiglio. Rencontre possible ici certains soirs seulement alors que lectrices de partout viennent s’asseoir et choisir des extraits. Comme celui-ci, tiré de Minuits partagés.

Vous m’avez offert
mille paumes de mains
et presque autant de doigts
tendrement tendus
et longtemps après
pendant que je vous sentais
féconde et endormie
je me suis assis
près de la fenêtre fermée
pour regarder le matin
se lever
emmenant derrière lui
quelques odeurs
accrochées à l’odeur
des draps pleins
entre vos seins caressés
au plus près
de ces clairières
que nous avons parcourues.

Le ciel de Bruxelles vu par Francis Dannemark

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 20:14

agrandissements_ciel.jpg

Quel roman magnifique que celui de Francis Dannemark intitulé Les agrandissements du ciel en bleu. Ce ciel de Bruxelles, pour tout vous dire, que le narrateur retrouve après quelque temps à l’étranger et dont il parle en ces mots : « J’ai retrouvé les plus beaux nuages du monde. Mes châteaux dans le ciel. Et le vent qui le traverse en courant et le repeint en bleu en deux temps trois mouvements. » Et cette ville qu’il retrouve aussi et dont il parle en ces termes : « Ce qui m’impressionne, c’est que Bruxelles soit devenue une vraie ville internationale en si peu de temps. Ce qui me rassure, c’est qu’elle est restée très provinciale. Paradoxe plein de charme. »

Les agrandissements du ciel en bleu, c’est l’histoire de Théo. Théo revenu sur ses pas, Théo qui renoue avec la ville qu’il a quittée il y a quelques années et avec ceux d’autrefois qui, comme lui, ont vieilli et si peu changé. C’est l’histoire d’un homme, d’une ville, d’un été où on a envie de faire comme lui : « Se glisser sans dire un mot dans l’île des rêves éveillés où rien ne blesse, où rien ne cesse d’être ce qui a été et de ce qui sera. »

Le banc de la pause

Filed under: Vos traces — Lali @ 14:21

tz5-20022009-12.jpg

tz5-20022009-31.jpg

C’est la pause! Et en plus, Denise la dénicheuse de bancs en a trouvé un bien joli… Vous nous suivez?

La suggestion du 24 février 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

predny-bonita.jpg

Qu’est-ce que l’ignorance? se demandent peut-être les lecteurs de Bonita Predny. Et s’il y avait un début de réponse ici?

Pour rêver devant l’écran

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:35

2007-08-22_0070.JPG

Comme la ville de Montréal est à nouveau couverte d’un tapis blanc, ce n’est pas en regardant par la fenêtre que je vais rêver, nenni! Une photo d’Armando sur l’écran, par contre, devrait redonner à ma vie quelques couleurs!

Un peu de patience!

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

bartolozzi-francesco.jpg

Voilà un moment que le lecteur de l’artiste Francesco Bartolozzi est plongé dans ses livres. Serait-il en train de chercher une citation pour répondre à celle qui vous a été proposée mercredi dernier? Un peu de patience, nous le saurons dans 24 heures!

C’est l’heure!

Filed under: Vos traces — Lali @ 6:06

tz5-20022009-02.jpg

tz5-20022009-04.jpg

tz5-20022009-10_modifie-1.jpg

tz5-20022009-11.jpg

C’est l’heure! Denise nous attend pour notre promenade matinale et pas question de la faire attendre!

S’il y a une autre vie après celle-ci…

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 5:58

fossoux-claude.jpg

Et s’il y a une autre vie après celle-ci, ce dont on peut douter, je la veux avec très peu de neige (une semaine, disons) et un jardin où je pourrai lire tandis que quelques oiseaux m’offriront leurs plus beaux chants.

Quoi, il n’y en a pas d’autre? Alors, tant pis, je vais fermer les yeux et m’installer dans la toile de Claude Fossoux jusqu’au printemps…