Lali

28 août 2008

Les mots de Francis D. 16

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:59

oxborough-paul-g-7.jpg

Elle s’est allongée pour profiter avec langueur de chaque mot offert par Francis Dannemark. Il n’y a pas d’autre manière que celle-là pour la lectrice de Paul G. Oxborough. Pas d’autre façon d’être séduite par des mots comme ceux-ci.

Matin bleu

C’est la lumière bleue, ou très pâle, ou vive. C’est le chant d’un oiseau, un bruit de rue. C’est la sonnerie d’un réveil, rarement un coq, simplement assez de sommeil. C’est le matin. La merveille de la vie comme l’eau souterraine qui a tracé son chemin dans le mur plein de la nuit. Mes lèvres cherchent tes seins, leur chaleur, leur docueur d’avant qu’on donne un nom au soleil, une forme à la lune. La lumière t’ouvre les yeux. La main trouve la main. Juste un geste et le monde peut commencer.

Et plus tard on réapprend à parler, à marcher. On façonne des objets, on ouvre des dossiers, on porte des enfants à hauteur des fenêtres. Sable et eau, vert et cristal. On fait des rires, parfois quelques grimaces. Et vite on va, ou lentement, vers le quai du soir où accoste la nuit et l’on s’y glisse. Corps accordés. Et la vie est un quart de seconde qui n’en finit pas de durer.

caresse de jours anciens

olmstead-clay-5.JPG

à l’heure où la nuit s’empare du jour
et où par mille détours
elle me ramène à toi à nous
je sens sur mon cou
la caresse de jours anciens

à l’heure où mon corps s’endort
rêvant d’autres aurores
sans savoir si elles naîtront
je sens sur mon front
la caresse de jours anciens

à l’heure où je nous rêve
dans le jour qui s’achève
où surgit le parfum de nos nuits
se dépose sur le gris
la caresse de jours anciens

à l’heure où je me laisse emporter
par la mer déchaînée
tu me ramènes à nous
à d’autres rendez-vous
par la caresse de jours anciens

(août 2008)

*toile de Clay Olmstead

Et tout a un sens

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:35

doyle-julie-2.jpg

Une lettre glissée dans une enveloppe bleue. Une photo. Et tout l’univers qui reprend sa place en quelques mots; et tout ce dont elle se sent parfois dépossédée qui lui revient. Souvenirs qui envahissent l’espace, qui font battre son cœur et qui rythment sa vie.

Et tout a un sens quand on se souvient des mêmes lieux, des mêmes moments et qu’ils sont gravés pour l’autre de la même manière.

*sur une toile de Julie Doyle

Il n’y en aura jamais trop!

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 18:28

photo-1243.jpg

photo-1244.jpg

Tant pis pour ceux qui se lassent de la profusion de fleurs au pays de Lali. En ce qui me concerne, il n’y en aura jamais trop, ni ici, ni sur mon chemin!

Pour la pause de l’après-midi

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:25

photo-1578.jpg

Rien de tel pour la pause de l’après-midi qu’une fleur au pays de Lali. En tous cas, pour moi. Ça me donne de l’énergie pour le reste de la journée!

Insectes butineurs

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 12:58

lali-clipboard01.jpg

img_0321_fleurs_lali.jpg

Armando va-t-il trouver d’autres insectes butineurs en Algarve au hasard de ses promenades sur la falaise? Ici un avant-goût si jamais il en dénichait de nouveaux…

La lectrice du Vieux-Québec

img_0031.JPG

Nous marchions dans les rues du Vieux-Québec. Il y a un an jour pour jour. Puis Armando a disparu et est revenu avec un air mystérieux. Ce n’est que quand nous sommes rentrés, très tard, que j’ai su ce qu’il y avait dans le sac. La lectrice qui était dans la vitrine de la rue du Petit-Champlain. Qu’il a lui-même installée sur les rayons. Pour qu’il puisse veiller sur moi à travers elle jour après jour… Et je vais vous dire : elle réussit très bien.

L’œil et le talent de Géraldine

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 7:35

dscf0486.jpg

Quelle merveille, non? Géraldine a vraiment l’œil et le talent pour les fleurs. D’ailleurs, pour s’en rendre compte, il suffit d’aller ici

L’arbre à papillons de Béatrix

Filed under: Vos traces — Lali @ 7:33

arbre_a_papillon.JPG

Béatrix, dont le blog est en vacances pour l’été, l’appelle l’arbre à papillons. Et c’est de la campagne bourguignonne que la photo est venue jusqu’au pays de Lali. Peut-être que des papillons suivront maintenant que l’arbre l’attend?

Glanées sur le chemin

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:25

photo-924.jpg

photo-916.jpg

Et ça continue. Quelques fleurs que j’ai glanées sur le chemin…

Page suivante »