Lali

1 août 2008

Poèmes de Georges Dor 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

wieczorkiewicz-rivera-carrie.jpg

La lectrice de Carrie Wieczorkiewicz-Rivera n’a pas échappé au charmes des Poèmes et chansons d’amour et d’autre chose de Georges Dor. Et c’est sur ce texte qu’elle s’est arrêtée. Longuement. Très longuement.

Reste encore un peu…

Reste encore un peu
va-t’en pas tout de suite
je pourrais rester comme ça des heures
à te regarder infiniment

l’idée de ne plus te revoir
c’est comme si j’allais perdre la vue
la première fois que je t’ai vue
aurait mieux valu être aveugle
comme ça je t’aurais jamais jamais vue

reste encore un peu
je ne t’ai pas encore tout dit
t’ai-je dit combien je t’aimais
oui, je crois que je te l’ai dit

reste encore un peu
laisse-moi te toucher du bout des doigts
je tremble rien que d’y penser
laisse-moi te regarder encore
et juste avant de t’en aller
s’il vous plaît
ferme-moi les yeux
que je ne te voie pas partir…

Était-ce elle qui chantait?

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:49

bertran-maria-4.jpg

Était-ce la lectrice de Maria Bertran qui chantait? Était-ce moi? Je sais seulement que j’ai cru entendre les mots de Peter Lorne qu’on connaît dans la voix de Maurane :

Ils sont faits l’un pour l’autre
Comme le ying pour le yang
Comme le goût pour la langue
L’un pour l’autre
Ils sont faits l’un pour l’autre
Comme le bleu pour la mer
Comme un Dieu pour la terre
L’un pour l’autre
Crève les yeux tellement c’est clair
L’un pour l’autre

{Refrain:}
Séparer Séparer Séparer Séparer
On ne le pourra jamais, oh non non
On ne pourra jamais les séparer
Séparer Séparer Séparer Séparer
On ne le pourra jamais, oh non non
On ne pourra jamais les séparer
Ils sont faits l’un pour l’autre
Dans la foule qui avance
Un regard qu’ils se lancent
L’un pour l’autre
Ils sont faits l’un pour l’autre
Dans un monde qui se perd
Un rayon de lumière
L’un pour l’autre
Crève les yeux tellement c’est clair
L’un pour l’autre
{au Refrain}

L’un pour l’autre
L’un pour l’autre
L’un pour l’autre

Passionnément les nuages
Même dans l’orage
La pluie les a lavés
Dans nos yeux comme une image
Du bonheur qui voyage

{au Refrain, ad lib}

Parce que l’amour a pris toute la place

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 22:35

maynard-richard-field.jpg

Je serais la lectrice de Richard Field Maynard. Quelques heures. Les cheveux remontés. Pour qu’il se glisse derrière moi et pose les lèvres sur ma nuque dégagée. Pour qu’il caresse ma chevelure jusqu’à défaire le chignon qui ne tient que par quelques épingles. Jusqu’à ce que le livre tombe par terre. Parce que l’amour a pris toute la place.

Tandis que le soir tombe petit à petit

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 20:38

wolzer-heineck-irene.jpg

Tandis que le soir tombe petit à petit sur la ville, que les enfants jouent encore au ballon, que les nuages se teintent de rose – signe annonciateur de chaleur – et que j’ai fait un grand bol de café, j’ai ouvert quelques livres, parce que je suis beaucoup moins sage que la lectrice d’Irene Wölzer-Heineck qui se contente d’un seul à la fois. Il faut avouer qu’il y a quelques dimanches à préparer, des citations à trouver, des poèmes à choisir pour les lectrices du soir, et que bien entendu, pour toutes ces choses, il faut évidemment plus d’un livre.

Tandis que le soir tombe et que j’entends leurs cris joyeux, j’aurais envie d’avoir à nouveau dix ans et de jouer au ballon avec eux.

Dans quelques heures, que des bonnes nouvelles!

Filed under: Couleurs et textures,Vraiment pas sérieux — Lali @ 20:00

sibeko-peter-ziyo-1.jpg

Plus que quelques heures et le lecteur de Peter Ziyo Sibeko regardera son journal d’un autre œil puisque seules des bonnes nouvelles y paraîtront ce samedi, quelques-unes concoctées par Reine avant de partir en vacances, d’autres inventées de toutes pièces par Lali.

Je compte sur vous pour commenter les nouvelles, pour ajouter à celles-ci votre touche personnelle, comme vous l’avez si bien fait il y a quatre samedis et le dimanche précédent. Vous serez là?

Sur mon trajet

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 17:34

photo-1174.jpg

Elle m’attendait. Elle m’a même dit Bonne fin de semaine Lali quand je me suis arrêtée pour l’admirer. Si,si. Sur mon trajet, il y a des fleurs qui parlent.

Bientôt l’heure des fleurs

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:30

photo-1013.jpg

Encore une heure et demie et ce sera l’heure du retour au hasard de rues empruntées, question de faire quelques détours pour le plaisir de nouvelles fleurs à photographier. Y en aura-t-il d’aussi belles que celle-ci?

Envie soudaine de vous offrir des roses

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 11:57

photo-1157.jpg

Juste une envie soudaine de vous offrir des roses, alors que ce vendredi je suis au bureau au lieu de me promener…

L’effet G

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 10:34

gentiane-printaniere.jpg

G pour Gentianes. G pour Géraldine. G pour Grande joie.

En moi, l’envie de ne plus bouger et de rester là, les yeux fixés sur cette photo pendant des heures. Ah, oui, je me souviens : ça s’appelle l’effet G.

Oui, il y a de la passion dans l’air!

Filed under: Vos traces — Lali @ 8:15

tz5-17072008a.jpg

Ça ne peut qu’être ça, puisque Denise aussi se met au rouge. Le mois d’août serait-il un mois pour l’amour?

Page suivante »