Lali

28 juillet 2008

L’émotion d’Éva Senécal

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

groff-kalavati.jpg

C’est sur un poème d’Éva Senécal que la lectrice de Kalavati Groff fermera l’anthologie de Pierre Nepveu et Laurent Mailhot. Non sans regrets. Mais elle sait que d’autres lectrices viendront plus tard se nourrir des mots de d’autres poètes. Et qu’un autre livre attend des lectrices.

Émotion

Je tourne mes regards vers l’espace là-bas,
Je songe à ces beautés que je ne verrai pas.
Que de brûlants midis étendus sur les plaines,
Ruisselants de rayons comme l’eau des fontaines,
Que d’enivrants bonheurs, répandus à foison
Qui viendraient, s’assoiraient au seuil de ma maison!
Je n’aurais pas besoin d’aller jusqu’à ma porte,
Le jour prodiguerait une chaleur si forte,
Le soleil danserait dans de si clairs rayons,
Animant les jardins, mûrissant les brugnons,
Qu’il entrerait ainsi, par mes fenêtres closes,
Un long frisson de vie, un murmure de roses.
Le soir s’embaumerait aux fleurs des résédas,
Et serait bruissant comme du taffetas.
Avec tant de lenteur, viendrait le crépuscule,
Qu’on croirait entrevoir l’infini qui recule
Et se recueille, avant de presser dans ses bras,
L’horizon qui s’émeut, s’approchant, pas à pas.
Que d’appels oppressés, de frissons, de musique,
Éperdus, haletants comme un plaisir physique,
Quelle épuisante extase et quel troublant émoi,
Dans les soirs accablés, monteraient jusqu’à moi!…
Mais j’irais, me cachant dans la nuit, sous ses voiles,
Dérober le repos immortel des étoiles,
Et je ne serait plus qu’un doux astre qui luit,
Quand elles pâliraient de langueur dans la nuit…

Elle qui aime et qui est aimée

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:16

zhivetin-oleg-2.jpg

Une femme a besoin de se sentir présente dans le cœur d’un homme, vibrante et croissante; le regard de l’homme qui l’aime, c’est pour elle le soleil, l’air, l’ombre et la pluie. [Andrée Maillet]

Bien avant de lire cette phrase, la lectrice d’Oleg Zhivetin savait tout ça. Bien avant. Elle qui est vivante dans le cœur de celui qui l’a emportée dans ses rêves et dans sa nuit. Elle qui dort dans son cœur à lui et pour qui elle est aussi le soleil, l’air, l’ombre et la lumière. Elle qui aime et qui est aimée.

Quelques touches de rose

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 18:17

photo-1030.jpg

photo-1038.jpg

photo-1039.jpg

photo-1077.jpg

Il n’y avait pratiquement que du rose sur mon chemin aujourd’hui. Est-ce un signe que je devrais voir la vie en rose? Si c’est une vie pavée de fleurs roses, je suis partante!

Comment savent-elles?

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:21

photo-872.jpg

Je ne vais pas bien loin. Juste quelques pas dehors, autour du bureau, et les voici qui crient mon prénom. Tellement fort que je n’ai pas le choix. Il me faut m’approcher.

Comment savent-elles que je traîne partout mon appareil photo?

Au sol

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 13:08

photo-846.jpg

Heureusement que je regarde toujours où je mets les pieds, enfin le plus souvent possible si je ne me laisse pas distraire par quelque fleur tout en hauteur. Imaginez ce que j’aurais raté!

Pots de fleurs

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:27

photo-944.jpg

photo-1024.jpg

photo-1075.jpg

Et moi, tandis que d’autres regardaient là-haut, pour le plaisir immense de nos yeux, j’examinais les pots… de fleurs, il va sans dire!

Le bleu et les nuages

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 8:03

dsc_0467jpg-bis.jpg

dsc_0468jpg-bis.jpg

Mon petit doigt me dit que Géraldine a un faible pour le bleu et les nuages. Et qu’ils le lui rendent bien à en juger par ces magnifiques clichés, que je dédie à Armando. Il trouvera bien pourquoi!

Plus que du charme

Filed under: Vos traces — Lali @ 7:01

tz5-0405.jpg

tz5-0405_07.jpg

tz5-0405_011.jpg

Et tandis que Denis regarde au sol, Denise regarde le ciel. Un ciel qui a beaucoup à raconter et qui donne à la nature plus que du charme : de la splendeur.

L’esprit ailleurs

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:07

winterton-stephen-5.jpg

La lectrice de Stephen Winterton, installée sur la plage, comme la grande majorité des lecteurs et lectrices d’hier, semble bien concentrée sur son livre. Mais je la soupçonne d’avoir une partie de son esprit ailleurs. Il semblerait, en effet, qu’un lecteur soit passé, mine de rien, entre deux toiles de vacances, pour l’inspirer. Se lancera-t-elle elle aussi dans la grande aventure d’En vos mots? C’est ce que nous saurons dimanche!

Pour attirer mon œil gourmand…

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 1:18

photo-897.jpg

Où que j’aille, sur toutes les rues autour du bureau ou le long de mon trajet à pied, il y a quelque chose pour attirer mon œil gourmand…