Lali

21 juillet 2008

La sérénade triste de Nelligan

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

christian-anthony-2.jpg

La lectrice d’Anthony Christian a longuement hésité. Elle sait que je possède les Poésies complètes d’Émile Nelligan et que viendra un jour où je laisserai le recueil à la disposition des lectrices du soir. Mais elle a tant aimé Nelligan que c’est un de ses poèmes qu’elle a choisi pour nous.

Sérénade triste

Comme des larmes d’or qui de mon cœur s’égouttent,
Feuilles de mes bonheurs, vous tombez toutes, toutes.

Vous tombez au jardin de rêve où je m’en vais,
Oú je vais, les cheveux au vent des jours mauvais.

Vous tombez de l’intime arbre blanc, abattues
Ça et là, n’importe où, dans l’allée aux statues.

Couleur des jours anciens, de mes robes d’enfant,
Quand les grands vents d’automne ont sonné l’olifant.

Et vous tombez toujours, mêlant vos agonies,
Vous tombez, mariant, pâles, vos harmonies.

Vous avez chu dans l’aube au sillon des chemins;
Vous pleurez de mes yeux, vous tombez de mes mains.

Comme des larmes d’or qui de mon cœur s’égouttent,
Dans mes vingt ans déserts vous tombez toutes, toutes.

Avec gourmandise

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:30

dieubeni-joseph-etienne.jpg

Ils venaient de s’aimer avec toute la tendresse et tout l’amour du monde, comme on aime quand on aime vraiment. Avec tellement de douceur. Avec tellement de désir. Avec fougue. Enivrés l’un de l’autre. Tellement emmêlés qu’ils n’avaient plus fait qu’un.

Ils avaient bu de l’eau au même verre et enfilé un morceau de vêtement tout en continuant à s’enlacer, à se caresser. Dans le bonheur de l’amour.

Puis, la lectrice de Joseph Étienne Dieubéni a ouvert le recueil de poèmes. Et entre chaque poème, il a goûté sa bouche comme il avait savouré les vers. Avec gourmandise.

Le plus longtemps possible

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 22:37

puy-jean-5.jpg

Comme il m’est parfois difficile de quitter ce lieu où j’écris ne serait-ce que pour quelques heures de sommeil desquelles je sors avec de nouvelles images en tête et fourmillante d’idées. Je suis si heureuse là, dans mon fouillis, les livres ouverts, avec des bouts de phrases notés dans un carnet et que je tente de développer. Si heureuse là que je n’ai pas envie de quitter ce lieu dans lequel je me sens si bien. Loin de la foule, dans le doux halo d’une lumière tamisée. Et je fais comme l’écrivaine de Jean Puy, je reste dans ma pièce le plus longtemps possible…

Quand je m’arrête pour voir les fleurs

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 17:42

photo-870.jpg

Je peux descendre de l’autobus simplement parce que je viens de voir par la fenêtre quelques fleurs que je dois absolument examiner de plus près. C’est comme ça.

Je ne réussis pas toujours à capter ce qu’elles dégagent, mais sur la quantité, il en reste toujours quelques-unes dignes de se tailler une place au pays de Lali. Comme celle-ci.

Des fleurs auxquelles je n’ai pu résister

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:30

photo-821.jpg

Juste des fleurs sur ma route auxquelles je n’ai pu résister… Même si elle était dans une entrée privée et que quelqu’un me regardait étrangement tandis que je lorgnais les pétales. Non, non, je n’allais pas voler ses fleurs…

J’ai fait un grand sourire et je lui ai envoyé la main avant de m’aventurer plus loin. Ce genre de choses rend les gens bouche bée. Va savoir pourquoi.

L’heure de ma chasse matinale

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 8:21

photo-879.jpg

Voici venue l’heure de ma chasse matinale. Je voulais dire, c’est l’heure de partir travailler, mais comme l’appareil photo n’est jamais bien loin, on ne sait pas ce que je pourrais trouver sur mon chemin. Un autre arrangement aussi réussi que celui? Qui sait…

Géraldine est de retour!

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 8:10

dsc_0030.JPG

dsc_0032.JPG

dsc_0077.JPG

Géraldine est rentrée. Et voyez ce qu’elle a déniché pour nous : des lys Martagon. Encore un nom de fleur que je vais devoir retenir… C’est trop beau! Et quelle joie de savoir que notre amie est de retour!

Denise la dénicheuse

Filed under: Vos traces — Lali @ 7:42

tz5-05072008-09.jpg

tz5-05072008-03.jpg

Notre amie suisse a plus d’un tour dans son sac. Denise semble en effet prête à tout pour dénicher les endroits les plus sympas de Genève. Et elle réussit très bien, de plus! Ses photos sont une invitation à partir pour la Suisse illico!

Sait-il tout ça?

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:30

redpath-dale.jpg

Sait-il combien elle l’aime et depuis combien de jours elle l’aime, celui qui la regarde lire? Sait-il que chaque jour est beau parce qu’il a la couleur de ses yeux? Sait-il que la lumière est plus intense depuis qu’il est là? Sait-elle qu’elle aime qu’il la regarde longuement avant de s’approcher pour laisser une trace de ses lèvres sur sa nuque? Sait-il tout ça, l’homme qu’aime la lectrice de Dale Redpath?

Elle a le temps…

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 5:13

parsons-huw-s.JPG

Ce n’est pas parce qu’elle flâne sur la plage avec tous les lecteurs vacanciers d’hier que la lectrice peinte par Huw Parsons ne pense pas à la nouvelle toile d’En vos mots déposée hier. Mais elle a le temps… Tout comme vous. La toile est là jusqu’à dimanche pour que vous la racontiez…

Page suivante »