Lali

13 juillet 2008

Les vers de la grande dame 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ferrer-josefina-1.jpg

Elles sont passées. Puis elles ont une à une quitté la pièce, comme le fera la lectrice de Josefina Ferrer. Sur la pointe des pieds. En laissant ouvert une dernière fois le recueil d’Anne Hébert, Œuvre 1950-1990. En espérant que quelqu’un un jour trouvera le livre et le chérira.

Oiseau de givre

Ne cherche plus ton visage égaré
Dans des villes étrangères
Ne reste plus que larmes de gel
Oiseau de givre à la voix cassée
Comme une vitre.

Vouloir ce que l’on aime

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:01

rian-johns.jpg

Il faut … vouloir ce que l’on aime, et il faut le vouloir d’une volonté profonde, pure de toute impatience, comme obscure à elle-même. (Christian Bobin)

*toile de Johns. Rian

Aimer ou écrire

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:01

lackman-kate-3.jpg

C’est même chose que d’aimer ou d’écrire. C’est toujours se soumettre à la claire nudité d’un silence. C’est toujours s’effacer. (Christian Bobin)

*toile de Kate Lackman

Mot obscur

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:01

manguin-henri.jpg

C’est un mot obscur que celui de l’amour. Il résonne dans nos cœurs comme le nom d’un pays lointain dont, depuis l’enfance, on a entendu vanter les cieux et les marbres. (Christian Bobin)

*toile d’Henri Manguin

Un rayon de soleil

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

pushnin-aleksandr.jpg

Un rayon de soleil vaut tous les livres du monde. (Christian Bobin)

*toile d’Aleksandr Pushnin

Les vraies paroles

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:01

grant-duncan.jpg

Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler. Peut-être n’ouvre-t-on un livre que pour enfin commencer à entendre. (Christian Bobin)

*toile de Duncan Grant

Pour bien écrire le mot amour

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

kobelt-hill-ursula.jpg

Pour bien écrire le mot amour, il y faudrait plus d’encre qu’il n’y en a au monde. (Christian Bobin)

*toile d’Ursula Kobelt-Hill

Une étoile pour chacun de nous

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 17:01

jana.jpg

Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous, assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir. (Christian Bobin)

*toile de Jana

L’amour, tel un miracle

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 16:01

herrera-orlando.jpg

L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse: la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse. (Christian Bobin)

*toile d’Orlando Herrera

En dehors de l’amour

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 15:01

annwell-georgia.jpg

Il n’y a pas de connaissance en dehors de l’amour. Il n’y a dans l’amour que de l’inconnaissable. (Christian Bobin)

*toile de Giorgia Annwell

Page suivante »