Lali

2 juillet 2008

Les vers de Sophia 24

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

solomon-elizabeth-8.jpg

Et quand les livres sembleront avoir tout dit, il restera les livres des poètes. Il restera Malgré les ruines et la mort de Sophia de Mello Breyner. Il restera d’elle ces vers retenus par la lectrice d’Elizabeth Solomon :

Depuis toujours le vide dessinait la forme de ton visage
Les choses servirent à nous apprendre
La brûlante perfection de ton absence

J’aime te regarder dormir

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:06

westerman-arne-2.jpg

westerman-arne-8.jpg

Les lecteurs d’Arne Westerman ne vivent ensemble que quelques semaines par année. Retenus par leurs obligations ailleurs. Elle complètement à l’est du pays, lui à l’extrême ouest. Et chaque fois qu’ils se retrouvent, il y a cette journée de flottement, où ils sont à tour de rôle plongés dans cette espèce de décalage des fuseaux horaires et du bonheur retrouvé. Si bien que la première journée, qu’ils soient dans l’est ou dans l’ouest, il y en a un des deux qui regarde l’autre dormir. Une heure ou deux.

Courte sieste de laquelle ils émergeront chacun leur tour pour entendre ces mots : J’aime te regarder dormir.

Roses roses

Filed under: Vos traces — Lali @ 8:30

tz5-08062008-18.jpg

tz5-2405_3.jpg

Et comme si coqueliquer n’était pas assez, voilà maintenant que ça rose au pays de Lali grâce à Denise. Vous sentez vous aussi cette odeur ou c’est encore mon imagination?

Rouge coqueliquant

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 8:20

dsc_0095.JPG

dsc_0092.JPG

Ça coquelique toujours autant au pays de Lali, comme vous pouvez le constater. Ce rouge éclatant est signé Géraldine.

Ce que mots vous inspirent 36

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

dance-holland-nathaniel-1.jpg

Écrire, c’est traduire en mots des pensées, des faits, des sentiments, des sensations, le corps, la chair, le silence. La vie est la langue étrangère de l’écrivain. (Camille Laurens)

Peut-être est-ce cette phrase que médite la lectrice de Nathaniel Dance-Holland? Peut-être. Ou alors imaginons-le.

Et imaginons de plus que cette phrase soit vôtre. Pendant une semaine. Pour l’examiner, la lire et la relire, et écrire ce que mots vous inspirent à partir de celle-ci. Puisque cette catégorie est la vôtre. Pour vos mots inspirés par d’autres mots ou par la toile du jour. Pour le partage d’impressions.

Sans chercher les coquilles

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 7:25

reznik-lena.jpg

Comme je m’installerais ce matin dans la toile de Lena Reznik plutôt que de partir travailler. Surtout que je sais qu’aujourd’hui il va falloir mon regard de lynx à toute épreuve pour ne laisser passer aucune coquille, aucune tournure malhabile, aucune césure inappropriée, aucun anglicisme de mauvais aloi. Alors que j’ai juste envie de continuer ma lecture en cours. Sans chercher les coquilles…