Lali

20 juin 2008

Poèmes du pays des pralines 2

rorie-patricia.jpg

La lectrice de Patricia Rorie a dévoré le recueil comme elle l’aurait fait d’une boîte de pralines. Avec gourmandise. Avec appétit. Avec délectation. Savourant chacun des mots des poèmes regroupés sous le titre Ici on parle flamand et français. Un bonheur tel qu’il a été difficile pour elle de choisir un seul poème. De Paul Boagert.

Borde-moi

Dis-moi qu’il est temps, dis-moi que je suis
fatigué, ne cède pas aux protestations,
donne-moi un gant de toilette, le nounours familier,
montre-moi mon lit, borde-moi,

sens bon le savon, raconte-moi comment
dorment les princesses comme par enchantement
et disparais, ne va pas trop loin,
mets-moi au lit, borde-moi,

laisse-moi seul, ne me jette pas de poudre
aux yeux, ne chante pas de chanson,
ne me réconcilie pas avec la nuit,
fais comme je fais, borde-moi.

ai-je un jour

andersson-markus.jpg

ai-je un jour été celle
immortalisée par le poète
par le peintre et ou le musicien

ai-je un jour été celle
à qui on fit la fête
sans penser aux demains

ai-je un jour fermé mes livres
pour vivre?

(juin 2008)

*toile de Markus Andersson

Le(s) rêve(s) de la lectrice

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:25

hagea-victor.jpg

Se régugie-t-elle, soir après soir, les livres fermés, dans le même rêve? Ce rêve insaisissable, ce rêve irréalisable, ce rêve qui pourtant porte ses jours et ses nuits? La lectrice de Victor Hagea y plonge-t-elle pour retrouver un souvenir ou se retrouver elle-même? Ou est-ce chaque nuit un nouveau rêve qui la porte?

À vous maintenant!

Filed under: Couleurs et textures,Petits plaisirs — Lali @ 20:13

beck-dan-4.gif

J’ai beau chaque jour aller me promener dans ma galerie de toiles, de sculptures et d’illustrations, comme la lectrice de Dan Beck tourne les pages de son livre, il n’en reste pas moins qu’il y a un moment dans la semaine qui m’est cher. Le dimanche. À huit heures précisément, heure du Québec. Le moment où j’accroche une nouvelle toile, juste pour vous, pour ce que vous aurez envie de raconter.

Si jamais encore vous n’avez eu la tentation de vous plier au jeu, puis-je vous vous suggérer d’aller lire les histoires d’En vos mots que vous trouverez ici? Et si l’aventure vous tente quand vous aurez lu nouvelles, poèmes, impressions et citations, comme elle tente à quelques fidèles ou occasionnelsdu dimanche, puis-je vous dire que la toile de cette semaine est et que vous avez encore le temps de vous laisser séduire par la lectrice de la semaine?

C’est dit. À vous maintenant!

Ne me demandez pas comment ça arrive!

Filed under: Couleurs et textures,Vraiment pas sérieux — Lali @ 18:56

firmin-lisbeth-5.jpg

Et parfois, on se dit qu’on va s’allonger un peu. Pas longtemps, Pour se retaper. On attrape un magazine au vol, comme l’a fait la lectrice de Lisbeth Firmin. Et la petite sieste s’avère un gros somme. Ne me demandez pas comment ça arrive. Je sais juste que ça arrive. Ma petite heure de repos parce que j’avais très mal dans le cou est devenue un gros dodo qui a duré quatre heures. Et tout ce que je m’étais promis de faire cet après-midi s’est envolé… en songes!

Oui, elle aime vraiment faire ça

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 11:25

chambers-charles-edward-1.jpg

« Tu aimes vraiment faire ça? » demande-t-il parfois. Comme s’il ne voyait pas son sourire éclatant quand elle note les mots qu’il lui dicte, venus d’on ne sait où, allant ici et là au gré du vent et qu’elle retient sur du papier pour que jamais ils ne s’envolent.

Et l’amoureuse de Charles Edward Chambers continue d’écrire. Oui, elle aime vraiment faire ça.

Des orchidées et une invitation

Filed under: Petits plaisirs,Signé Lali — Lali @ 9:49

photo-456.jpg

Quelques orchidées photographiées il y a quelques semaines chez ma sœur en guise d’invitation à aller jeter un œil sur les récentes toiles de Linda McCoy. Des fleurs à profusion et parfois mélangées à des bouteilles de parfum. Plein de douceur et de tendresse. Vous ne regretterez pas, je crois!

Et d’un autre coquelicot!

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 8:09

dsc_0062.JPG

Et d’un autre coquelicot! Cette fois-ci, signé Géraldine. Un coquelicot encore tout ébouriffé par sa naissance. Quel bonheur, non?

Juste assez

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:16

chiasson-denis-20.jpg

Je ferai du café. J’irai ça et là dans les livres éparpillés. Je me promènerai dans ma galerie de toiles. Les oiseaux chanteront. Sûrement. Je m’inventerai des histoires. Pour moi. Pour le pays de Lali. Je regarderai le ciel. Je me dirai que l’été arrive demain. Et puis. comme la lectrice de Denis Chiasson, je rêverai. Un peu. Juste assez.