Lali

29 avril 2008

Le recueil 11

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

marrero-onelio-2.jpg

Ce soir, elle a lu Épeler le jour, le poème qui donne son titre au recueil. Ce soir, elle s’est imprégnée des mots de Rosa Alice Branco encore une fois. Ce soir, la lectrice d’Onelio Marrero va le laisser le livre ici une dernière fois. Elle sait que d’autres auront été touchés. Elle sait que le partage n’a pas été vain. Elle sait que quelques traces vont subsister dans d’autres mémoires que la sienne.

J’ai tout à dire et j’use les mots
pour y parvenir. J’ignore si je m’écarte
ou je m’approche. Si jamais j’ai effleuré
la peau de l’essentiel. Et je demande toujours
pourquoi ces lignes têtues en moi.
Le passé n’est pas ce qu’on a accompli,
mais ce qu’aucun mot ne refera.
C’est pourquoi je lis toujours dans l’avenir, mais j’ignore
de quel côté du temps j’écris. Et si je savais
que je traîne les lettres comme un crabe
je dirais que j’ai seulement cette poignée de mots.
J’épelle les choses en chaque jour qui me regarde
quand je me sens capable de la voir. Voilà tout.
Et il n’y a pas d’excuse à ce que je fais.

Son trésor

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:35

vatanidis

Elle a étalé les lettres. Des centaines de lettres. Des lettres qui ont été écrites jour après jour pendant des mois. Des lettres qu’elle n’avait pas relues. Ou alors juste quelques-unes.

La lectrice de Stathis Vatanidis contemple son trésor. Le seul trésor qui compte à ses yeux.

Elle ne relira pas les lettres ce soir. Elle caresse les enveloppes et les feuillets du bout des doigts.

Un jour, quand elle sera très vieille, elle les relira.

Le ballotin

Filed under: Le plaisir des papilles — Lali @ 21:04

ballotin-chocolat-1.jpg

Et puis, peut-être que le bonheur, c’est un peu ça. Une ballotin de chocolat noir de chez Corné Port-Royal qu’une amie en transit a débusquée dans un aéroport juste pour voir mon visage s’illuminer, ma bouche saliver et mes yeux s’agrandir.

Après la première bouchée, j’étais trans-fi-gu-rée. Rien de moins.

Invitation au voyage

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:51

bolan-chen-4.jpg

Le pain était portugais, le pastrimi italien, la moutarde française, le fromage hollandais, le café colombien. Et tout en mangeant, la lectrice de Chen Bolan a ouvert un livre. Les mots, comme tous les mets, n’étaient qu’invitation au voyage.

Le ciel bleu qui fait danser les fleurs

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 7:37

2007-04-29_0020_close-up.jpg

2007-04-29_0055_close-up.jpg

2007-04-29_0067_close-up.jpg

Les photos d’Armando ont été prises il y a un an jour pour jour. Je les avais en réserve, comme bien d’autres, de lui, de Denise, de Géraldine. Lesquelles viennent enjoliver le pays de Lali. Et quelle meilleure façon de sourire à ce mardi qu’en regardant ce ciel bleu qui fait danser des fleurs?

Sera-t-elle là?

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 7:31

brusselmans-jean.jpg

Sera-t-elle là ce matin à attendre l’autobus assise bien droite, presque tout droit sortie d’un tableau du peintre Jean Brusselmans à qui Pierre Alechinsky avait chuchoté à l’oreille : « Il faut peindre avec amour, n’est-ce pas… que ce soit la Vénus de Milo… Jules César… ou un pavé. »

Sera-t-elle là, la liseuse en noir et blanc, posant pour un peintre imaginaire?

Mon Montréal a enfin pris des couleurs

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 6:10

photo-420.jpg

photo-422.jpg

Ça y est, mon Montréal a enfin pris des couleurs. Pas que lui. Même moi ai meilleure mine depuis que le printemps est arrivé et depuis les belles teintes que j’ai « attrapées » dimanche… Même si depuis hier et pour les prochains jours la pluie sera là, omniprésente. Que je sache, elle ne décolore pas les fleurs.