Lali

26 mars 2008

Aucun livre ne remplace un baiser

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:23

pittatore

Le livre l’attendait. Posé sur un coin de table. Et elle allait justement l’ouvrir. En touner doucement les pages. Parce qu’il est fragile. Les pages faites d’un vélin fin et satiné qui demandent douceur et respect.

Mais le livre de la lectrice de Michelangelo Pittatore attendra. Aucun livre ne remplace un baiser.

Quand le printemps fait des signes

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:23

beyer 1

beyer 2

Il n’a pas fallu grand-chose. Un oiseau poussant son cri. Peut-être même une corneille. Quelques centimètres de neige disparus. Peut-être juste deux. Mais tout cela a été suffisant pour faire croire à la lectrice de Julia Beyer que ce coup-ci c’était vrai. Le printemps lui faisait des signes. Et elle s’est mise à y croire si fort que dans un coin de sa tête il est vraiment arrivé.

Vitrine chocolatée

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 20:06

pâques

La vitrine du chocolatier Corné Port-Royal était l’une des plus jolies en ce samedi de Pâques lorsqu’Armando l’a prise en photo. Mais quatre jours plus tard, qu’est-elle devenue? Qu’a-t-on fait des invendus devenus en 48 heures hors saison? Est-on déjà à préparer la fête des Mères?

Ce que mots vous inspirent 22

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

yuti_z

Les seules réponses exactes sont celles que l’obtient aux réponses que l’on ne se pose jamais. (Fernand Lefebvre)

Elle avait oublié ce petit recueil de pensées intitulé Notes que lui avait offert l’écrivain de Mons. Le livre est si petit qu’il s’était dissimulé entre deux livres. Si petit, mais si riche que la lectrice de Yuri Zakharov ne le lâche plus, qu’elle soupèse chaque mot depuis des heures. De telle sorte qu’elle a eu envie d’offrir une phrase aux lecteurs du pays de Lali. Pour ce que mots inspirent.

Elle sait que quelques-uns viendront mettre leur touche personnelle à cette pensée qui restera là pendant une semaine. Elle sait. Je crois qu’elle est en train de lire ce que la citation de Jules Supervielle d’il y a une semaine a inspiré.

Especially for Linda

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 6:55

085

084

Comme l’artiste Linda McCoy, dans le Midwest où il fait encore froid, attend elle aussi les fleurs avec impatience pour pouvoir les peindre, je dépose ici à son intention des photos prises par Géraldine, en enpérant qu’elles l’inspirent!

As the artist Linda McCoy, who lives in the Midwest where it is still freezing, is waiting for some flowers so she can paint them, I leave two, taken by my friend Géraldine, especially for her. May they bring her some inspiration!

Le veilleur de nuit

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 5:00

daumier 1

La plupart du temps, il lit le journal et il sommeille. Il est si rarement dérangé. Et toutes les deux heures, il fait sa tournée qui ne lui prend qu’un quart d’heure. Rien ne bouge jamais. Mais on ne sait pas, ça pourrait arriver un jour ou l’autre.

Sauf que cette nuit, rien n’a été pareil. Dès son arrivée, le lecteur peint par Honoré Daumier a trouvé au vestiaire un livre sur le sol. Probablement tombé d’un sac ou d’une poche de manteau. Ne sachant ce qu’il devrait en faire, il l’a traîné avec lui en faisant sa ronde.

Et il a oublié toutes ses rondes depuis.