Lali

26 décembre 2007

Tout est rangé

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:45

s_weis

Tout est rangé. Plus de traces de la veille et de l’avant-veille. Ça a quand même été long, pense la lectrice de Sharon Weis qui s’est mise tôt au boulot. Elle avait si hâte que tout soit fini pour retrouver le livre mis de côté il y a quelques jours, trop occupée par les préparatifs des festins. Il était temps.

Le calme est revenu

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:18

nathalie_h

Le calme est revenu. Non pas que le grand-père dessiné par Nathalie Huybrechts n’aime pas la compagnie de ses petits-enfants, mais tous à la fois, c’est beaucoup. Onze, exactement. Enfin, quatorze, s’il compte les pièces rapportées. C’est beaucoup pour lui qui aime bien lire tranquille dans son fauteuil. Un ou deux, ça va. Mais quatorze! Quatorze qui rient, qui chantent, qui poussent des cris, qui courent. Rien que d’y penser, la tête lui tourne. Alors, il vaut mieux ne pas le faire. Et rallumer sa pipe avant de reprendre sa lecture.

Ce que mots vous inspirent 9

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:01

hm

Tout le bonheur du monde est dans l’inattendu.
[Jean d’Ormesson]

C’est peut-être ce que se dit la lectrice d’Hélène Mutschler qui me semble bien pensive. A-t-ele des doutes quant à celle-ci ou elle est tout à fait d’accord avec cette phrase? Et vous? Que pensez-vous des mots de Jean d’Ormesson? Sont-ils en accord avec votre vision de la vie? La catégorie Ce que mots vous inspirent est là pour laisser cours à votre imagination à partir d’une phrase. Mais il n’est pas du tout interdit – bien au contraire – que la toile vous inspire quelques lignes.

La phrase restera là une semaine. Pour votre inspiration. Je ne validerai les commentaires que mercredi prochain. Vous pouvez lire ceux de la semaine dernière ici.

Bon lendemain de Noël à tous!

Le lendemain de Noël

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 7:57

stanton

Comme elles avaient hâte à ce lendemain de Noël, les cousines peintes par Monica Stanton. Elles allaient dès le réveil lire à haute voix à tour de rôle le livre que l’une d’elles avait reçu. Pas question pour celle de gauche de rentrer avec ses parents. Ses cousines avaient bien une robe de nuit pour elle.

Il n’est dit nulle part qu’elles ont beaucoup dormi. On les aurait entendues jusqu’à tard dans la nuit imaginant avec délice les aventures de leur héros.

« Page précédente