Lali

21 août 2007

Trésors inestimables 2

Filed under: Qui est Lali?,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 8:33

sielleveut

Un des trésors trouvés hier dans une boutique de Montréal.

J’ai le culot de croire que l’autre s’appelle Lali. Et celui de dire tout haut que le photographe venu de Bruxelles est un magicien.

Trésors inestimables

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 7:13

e_coffee

J’aime traîner dans les librairies d’occasion, à la recherche de livres d’art, de romans prêtés que j’aimerais relire et qui ne sont jamais revenus à leur destinataire, à l’instar de la lectrice d’Elaine G. Coffee.

Il aime flâner au pays des disques à la recherche de trésors que lui seul semble connaître. Et quand il met enfin la main sur ce qu’il n’espérait plus, sur ce qu’il attendait, malgré tout, il en oublie presque de respirer et ses yeux se mouillent d’émotion. Tenir l’objet convoité depuis des millions d’années contre son cœur constitue pour lui la plus grande des joies. C’est arrivé hier. Plus d’une fois. La pêche a été miraculeuse. Même s’il fallait pour ça lancer la ligne il y a quinze ans, attendre et la sortir de l’eau dans une autre ville.

Ces trésors sont inestimables. Et pourtant, Armando les a partagés avec moi.

Avoir trouvé ces pièces de collection, les avoir caressées, semble lui suffire. Parce qu’il sait que je prendrai soin des raretés de Peyrac dont je ne savais rien avant qu’il ne me les montre, qu’il ne me les offre pour que je sois la gardienne d’une partie de la collection la plus complète de l’artiste, une collection érigée à même l’amour qui n’attend rien en retour. Sauf peut-être le bonheur du partage.