Lali

6 août 2006

Une lectrice en son décor

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:08

janicecline

Elles lisent. Des romans, des magazines, le journal, des partitions ou des lettres. Et le temps n’a plus cours. Et le lieu où elles se trouvent, une plage, un banc de parc, un café, un fauteuil, une baignoire ou un lit, n’a plus d’existence. Elles arborent de longues robes, elles sont nues. Elles sont parfois peintes naïvement, d’autres fois de façon impressionniste. Elles ont 20 ans ou 80. Elle sont toutes les femmes.

Et je puis passer des heures à les « traquer » sur le net. À constater à quel point elles ont été et sont toujours autant une source d’inspiration pour les artistes, qu’ils soient peintres ou scuplteurs. De tout temps, elles ont inspiré les maîtres comme les peintres du dimanche.

Est-ce pour leur côté inatteignable ? Ce n’est pas à moi de répondre. Mais qu’on les prenne une à une ou ensemble, aucune n’est figée sinon que dans un moment de concentration intense ou le regard rêveur.

J’admire ceux qui ont su saisir ce qu’elles portent, ceux qui ont su nous livrer ces lectrices dans un moment d’intimité de corps avec corps avec l’objet-livre.

Et je suis toutes ces femmes, ces lectrices des siècles passées et contemporaines. Je suis cette lectrice de Janice Cline au même titre que je suis toutes celles déjà présentées et celles à venir.

Ana Monaghan et sa lectrice

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 0:59

anamonghan

Les lectrices qui ont inspiré les artistes ont toutes un petit quelque chose. Celle d’Ana Monaghan, peintre résidant à Hawaii, comme les autres. Est-ce le bleu qui a attiré mon regard ? Ou bien ce jaune intense ? Où encore cette ombrelle non pour se protéger, mais pour qu’elle puisse mieux lire ? J’aime le souci de cette lectrice. J’aime que sa lecture la préoccupe davantage qu’elle-même. J’aime l’importance qu’elle apporte au livre qui semble capter toute son attention.

Ana Monaghan a su saisir l’intensité, le fait que rien ne puisse déranger la liseuse. Et cela, j’aime.