Lali

31 juillet 2006

Quand Comblain-la-Tour était un haut lieu de jazz

Filed under: Mes histoires belges — Lali @ 21:43

comblainlatour

Ce soir, je pense à ces fois où j’attendais le train à Comblain-la-Tour, village natal de l’artiste wallon Joseph Huberty, juste là, à côté de la sculpture des jazzmen . Souvenir de cette époque, pas si lointaine, où s’est tenu dans ce joli village de l’Ourthe un festival de jazz. Première édition en 1959 et dernière il y a 40 ans cette année.

Je me souviens de cette fois chez Sylvia où j’ai parlé de cette sculpture qui avait attiré mon regard. Je ne pouvais mieux tomber, et je ne le savais pas. C’est dans sa maison – qui était alors celle de ses parents – qu’a logé Joe Napoli, le grand manitou du festival, toutes les années où il a eu lieu. Village qu’il avait choisi entre tous pour l’accueil qu’il y avait reçu en tant que GI en 1944.

Je revois les yeux de la mère de Sylvia quand elle parlait de Joe Napoli qui est revenu visiter ses amis régulièrement, bien après que le festival n’existe plus. Je la revois demander à Sylvia d’aller chercher une photo tandis qu’elle me racontait la bonté et la chaleur humaine qui se dégageaient de cet homme.

Il suffisait d’un train à prendre, d’une gare où trône une sculpture et d’une question pour que s’ouvre à moi un pan de la petite et grande histoire de Comblain-la-Tour. Comme j’aurais envie en cette minute de me retrouver là, à attendre un train qui me mènerait vers Liège, Huy, Bruxelles ou Ostende. Je ferme les yeux et je l’entends entrer en gare.