Lali

5 juillet 2006

Un an et quelques heures avant Bruxelles

Filed under: Mes histoires belges — Lali @ 23:52

bruxelles1

Je préparais mon itinéraire. Trop de choses à voir dans la capitale en une seule journée. Je le savais, mais je prenais plaisir à la parcourir avant même d’arriver à la gare. Et je crois bien que je chantais Bruxelles de Brel. C’était il y a un an.

palaisroyal

Dans quelques heures, j’allais voir la grand’place et le Manneken-Pis. Et manger une gaufre. Et me gaver d’images, car chaque rue empruntée offre un nouveau paysage. Et c’est à ces images que je vais rêver cette nuit. Envie que de celles-là, à défaut d’être sur place.

bruxelles40

bruxelles11

Voyager par les cartes postales

Filed under: Petits plaisirs — Lali @ 23:03

postcards

La petite trouvaille de ma filleule me ravit.
Cette idée qu’a eu un Portugais de bâtir un site qui permet d’échanger des cartes postales avec des gens de partout au monde me plaît décidément beaucoup. Faire découvrir Montréal à des gens qui vivent en Finlande, aux Pays-Bas, en Californie, au Brésil, en Allemagne et en Afrique du Sud a de quoi me faire briller les yeux.

Quand j’écris quelques mots pour parler un peu de Montréal, je me sens ambassadrice de cette ville que j’aime tant et en même temps en voyage dans celle-ci, puisque j’envoie des cartes postales. J’aime décidément cette idée d’être une éternelle voyageuse, même dans ma propre ville.

Il en a été presque de même quand j’ai écrit à des copines. Un peu de moi, parce que mes mots d’amitié allaient traverser l’océan, allait voyager et aller jusqu’à elles. Il n’est pas de voyages que je n’aime pas. Ceux que j’ai faits, que je ferai, ceux auxquels je rêve, ceux dont je me souviens, ceux qu’on me raconte, ceux dont il reste des photos et des cartes postales, les miennes comme celles de mes amis.

Et ce nouveau voyage par la poste me rappelle tant ceux d’autrefois, ceux de l’époque où j’échangeais des cartes postales et où je correspondais activement. C’est comme si un pan de ma vie d’autrefois s’ouvrait à nouveau. Pour ouvrir sur de nouvelles pages qui s’annoncent pleines d’échanges comme autant de moments de bonheur…