Lali

30 mars 2006

Écouter les rires des enfants

Filed under: États d'âme — Lali @ 17:03

enf1

Voilà bientôt sept ans que je me suis installée là où je suis.
J’avais, à l’époque, un conjoint, une belle-fille, une voiture et un boulot. Il ne reste rien de cela. Ni la chambre, ni la salle à manger n’ont la même disposition. Le mur de VHS a lui aussi disparu. Des meubles et des affiches, aussi.

Il reste des bouquins, bien entendu. Et aussi la disposition de l’appartement, que j’aime toujours autant, l’emplacement, le fait que je puisse tout faire à pied. Mais, surtout, il reste avant tout ce qui m’avait charmé. Et que je retrouve, maintenant que l’hiver n’est plus: les cris et les rires des enfants qui jouent dehors.

Il y a sept ans, dès que je rentrais, je me dépêchais d’ouvrir la porte du balcon et les fenêtres pour les écouter. Vivre au-dessus de gens qui ne supportent pas les enfants les plus sages et les moins bruyants avait été insupportable. Et pouvoir les entendre, libres de courir, avait été un tel bonheur qu’il n’a jamais pu s’effacer. Et à chaque printemps, c’est ce bonheur qui revient.

Je peux rester là, sans bouger. J’écoute leurs jeux, leurs courses. J’entends le bruit du ballon. Et si je regarde, je les vois lancer la balle aux chiens, rouler à bicyclette ou sur leurs patins.

Il est de ces plaisirs qui reviennent avec la belle saison et dont je ne me lasse pas. Les jeux des enfants et leurs rires en font partie. Il était temps que le beau temps arrive.