Lali

14 janvier 2006

Montréal, capitale du bagel

Filed under: Le plaisir des papilles — Lali @ 9:47

bagel2

Combien de fois, même après minuit, du temps où j’habitais le Plateau Mont-Royal, suis-je sortie chercher des bagels tout chauds rue Fairmount ? Et combien en ai-je mangés sur la route du retour ? Il me serait vraiment impossible de le dire, mais le souvenir est là, et avec un peu d’imagination, le goût sur la langue.

Qui n’a jamais goûté un bagel montréalais ne connaît ni Montréal, ni une de ses spécialités ethniques qui a fait sa renommée dans toute l’Amérique du Nord. Extérieurement, on pourrait croire un beignet si on est européen, un beigne si on est québécois. Mais le bagel est autre chose. Ni brioche, ni pain, il est quasiment inclassable. Il faut le savourer chaud, ou alors avec du fromage à la crème, du saumon fumé, des tranches d’oignons et des câpres, préparé à la manière d’un sandwich.

Mais on peut en faire ce qu’on veut, car le bagel n’est ni plus ni moins qu’une porte ouverte à l’imagination. Il est la base inspirante de délices à créer. Pour le déjeuner, le diner, une collation, un snack de fin de soirée. Le bagel se sert n’importe quand, seul ou accompagné.

Et depuis quelques jours, il me sert de déjeuner. Plaisir.
Avec une petite pensée pour Hélène. Parce qu’elle les aime tant qu’un jour il a fallu aller en prendre avant qu’elle ne rentre à Paris avec une douzaine dans son sac à dos !