Lali

26 July 2014

Les trois tulipes

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

tulipes

Il n’y pas de saison pour les tulipes pour qui les aime. Anne le sait. C’est pourquoi elle a choisi ces trois tulipes photographiées par Naila Schwarz.

Une carte qui me va droit au cœur.

Plaisir du moment

Filed under: Le plaisir des papilles,Signé Lali — Lali @ 8:41

20140726 103

Du café dans un bol rapporté d’Alsace et une brioche ramenée hier d’une promenade dans les Laurentides.
Et le soleil qui pointe le bout de son nez…

25 July 2014

Les vers d’Anise 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

ETTY (William) - 3

Je vogue à travers le jour
sur un bateau de mots
tentant de pêcher
les morceaux du présent
qui me réinventent

Anise Koltz, La terre se tait

*choix de la lectrice de William Etty

Le cycliste

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:24

20140721 009

Il était là, au coin de la rue Papineau et du boulevard Rosemont, il y a une semaine. A-t-il bougé depuis ou fait-il du sur place?

Quelques livres

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Pile de livres 2

C’est d’Estonie que m’est parvenue cette carte postale. Je ne suis pas la seule à aimer les scènes livresques, paraît-il.
Bonne nouvelle.

Ce que mots vous inspirent 1235

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

GRAHAM BARKER (Madeline)

Lorsqu’une lampe va s’éteindre, sa flamme devient paisible. (Isfahani Ahmad Sayed)

*toile de Madeline Graham Barker

24 July 2014

Les vers d’Anise 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

FERGUSON (Shaun) - 7

Il existe des mots errants
sans maître
répétés de voix en voix
de langue en langue
mais dont le cri
est plus fort que nous

Anise Koltz, La terre se tait

*choix de la lectrice de Shaun Ferguson

Si peu de traces

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:17

BOBOVNIKOFF (Emily)

On laisse si peu de traces derrière soi. Si peu de marques de notre passage dans la vie de ceux qui ont compté. Du moins le croyait-elle il y encore une minute. Juste avant qu’une photo d’une autre époque ne s’échappe du roman dont elle pensait relire certains passages.

Son sourire rêveur a alors creusé les fossettes de ses joues. La scène venait de jaillir de sa mémoire. Comme si plus de trente ans ne s’étaient pas écoulés depuis ce jour de juillet où, timidement, elle lui avait tendu le paquet, attendant le verdict. Avait-elle fait le bon choix? Elle ne connaissait rien aux nœuds papillon, lesquels étaient entrés en désuétude depuis belle lurette. Mais elle savait une chose. Il était fait pour en porter.

Et il n’a pratiquement porté que cela depuis ce premier nœud papillon. En cuir rouge. Ce premier qu’il a dû donner ou jeter depuis. Après tout, plus de trente ans ont passé.

On laisse peu de traces derrière soi. Mais on en laisse tout de même, se dit-elle, en insérant la photo entre deux pages.

*toile d’Emily Bobovnikoff

Sous presque tous les angles

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:59

20140718 016

20140718 019

20140718 020

Pour le plaisir de vous voir ces jolies fleurs!

Les phares de la mer Baltique

Filed under: La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Phares, Mer Baltique, Allemagne

J’ai toujours aimé les phares. La carte envoyée d’Allemagne par Liane m’en fait découvrir de nouveaux.

Page suivante »